Partage


“Les Voyages d’Hélène”
Une vie Ă  documenter le monde

Ă  la Galerie Roger-Viollet, Paris

du 12 fĂ©vrier au 3 avril 2021 (prolongĂ©e jusqu’au 30 avril 2021)

Roger Viollet

PODCAST - Interview de Gilles Taquet, directeur de la galerie Roger-Viollet, par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 12 février 2021, durée 9’31. © FranceFineArt.

PODCAST –  Interview de Gilles Taquet, directeur de la galerie Roger-Viollet,

par Anne-FrĂ©dĂ©rique Fer, Ă  Paris, le 12 fĂ©vrier 2021, durĂ©e 9’31, © FranceFineArt.


previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

© Anne-Frédérique Fer, présentation presse de l’exposition, le 12 février 2021.

Hélène Roger-Viollet, Les quais près du port de Pondichéry (Inde), 1961. © Hélène Roger-Viollet / Roger-Viollet.
Hélène Roger-Viollet, Les quais près du port de Pondichéry (Inde), 1961. © Hélène Roger-Viollet / Roger-Viollet.
Hélène Roger-Viollet, Montreur d’ours. Environs d’Agrâ (Uttar Pradesh, Inde), 1961. © Hélène Roger-Viollet / Roger-Viollet.
Hélène Roger-Viollet, Montreur d’ours. Environs d’Agrâ (Uttar Pradesh, Inde), 1961. © Hélène Roger-Viollet / Roger-Viollet.
Hélène Roger-Viollet, Place de l’Indépendance. Dakar (Sénégal - Afrique), 1963. © Hélène Roger-Viollet / Roger-Viollet.
HĂ©lène Roger-Viollet, Place de l’IndĂ©pendance. Dakar (SĂ©nĂ©gal – Afrique), 1963. © HĂ©lène Roger-Viollet / Roger-Viollet.
Hélène Roger-Viollet, Pancarte publicitaire. Johannesburg (Afrique du Sud), 1966. © Hélène Roger-Viollet / Roger-Viollet.
Hélène Roger-Viollet, Pancarte publicitaire. Johannesburg (Afrique du Sud), 1966. © Hélène Roger-Viollet / Roger-Viollet.
Hélène Roger-Viollet, Omdurman (Soudan). Balcon de la maison du khalife, Janvier 1966. © Hélène Roger-Viollet / Roger-Viollet.
Hélène Roger-Viollet, Omdurman (Soudan). Balcon de la maison du khalife, Janvier 1966. © Hélène Roger-Viollet / Roger-Viollet.
Hélène Roger-Viollet, Danseurs haïtiens. Haïti, mars 1959, © Hélène Roger-Viollet / Roger-Viollet.
Hélène Roger-Viollet, Danseurs haïtiens. Haïti, mars 1959, © Hélène Roger-Viollet / Roger-Viollet.

Extrait du communiquĂ© de presse :



commissariat : Gilles Taquet, directeur de la galerie Roger-Viollet





HĂ©lène Roger-Viollet, Ă©quipĂ©e de ses Rolleiflex, parcourt le monde dans les annĂ©es 1950-1970 : l’AmĂ©rique, l’Asie, l’Afrique… 




Fille aĂ®nĂ©e d’Henri Roger, ingĂ©nieur et photographe amateur, elle grandit avec les expĂ©riences photographiques de son père, se forme au journalisme et crĂ©e l’Agence photographique Roger-Viollet en 1938 avec son mari Jean Fischer. Ses voyages autour du monde sont un prĂ©texte Ă  complĂ©ter, documenter et enrichir les archives existantes. 




Hélène Roger-Viollet n’est pas en quête de sensationnel, mais témoigne au gré de ses rencontres, dans un format carré, de la vie, du quotidien, des coutumes de peuples éloignés à la manière d’un ethnologue, à une époque où voyager n’était pas aussi aisé. La photographe le souligne dans un documentaire réalisé en 1981 : « Nous n’avons pas fait du reportage mais réalisé des documents pour enrichir les collections des documents qui manquaient ».




Au fil de ses 30 années de photographie, Hélène Roger-Viollet a constitué une oeuvre qui allie le témoignage documentaire et une esthétique qui lui est propre.




En 1985, à 84 ans, elle décède tragiquement, assassinée par son mari. Le fonds photographique est alors légué à la Ville de Paris et actuellement conservé par la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris.







Historique du fonds Roger-Viollet 



LĂ©guĂ©e Ă  la Ville de Paris en 1985 par ses fondateurs (HĂ©lène Roger-Viollet et Jean Fischer), l’agence Roger-Viollet est une rĂ©fĂ©rence internationale dans le secteur de l’archive photographique. Ses collections constituent un fonds photographique unique en Europe avec plus de 6 millions de documents. MosaĂŻque de tĂ©moignages historiques d’une grande variĂ©tĂ©, ce patrimoine retrace l’histoire de la photographie, de la production des grands ateliers photographiques du Second Empire au photojournalisme de la fin du XXeme siècle. 




Les collections historiques Roger-Viollet ont été complétées depuis plus de quinze ans par des partenariats avec :

– les plus grandes agences d’archives mondiales, pour certaines inĂ©dites en France, 

– des fonds de photographes indĂ©pendants français et Ă©trangers, 

– le fonds du quotidien France-Soir, diffusĂ© en exclusivitĂ©.



Pour que l’histoire se perpétue et parce que les photos contemporaines sont les archives de demain, l’agence Roger-Viollet poursuit sa politique de recherche de fonds d’images inexploités. En marge des collections qui lui sont propres, l’agence diffuse le travail de nombreux photographes leur permettant de pérenniser et valoriser leur production photographique.





A dĂ©couvrir sur YouTube avec la chaĂ®ne de l’Agence Roger-Viollet, une interview d’HĂ©lène Roger-Viollet : https://youtu.be/utkGX4qaiKU