Partage


“ORLAN“
Les femmes qui pleurent sont en colère

Salle blanche de l’hôtel Salé, au Musée national Picasso, Paris

du 17 mai au 4 septembre 2022

Musée Picasso


Interview de François Dareau, chargé de recherches au Musée national Picasso-Paris et commissaire de l’exposition, par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 16 mai 2022, durée 13’24. © FranceFineArt.

PODCAST –  Interview de François Dareau, chargé de recherches au Musée national Picasso-Paris et commissaire de l’exposition,

par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 16 janvier 2022, durée 13’24.
© FranceFineArt.

son à insérer (click sur remplacer et changer à partir d’un url)

previous arrow
01-DSC_2436
ORLAN
ORLAN
ORLAN
ORLAN
ORLAN
ORLAN
next arrow
01-DSC_2436
ORLAN
ORLAN
ORLAN
ORLAN
ORLAN
ORLAN
previous arrow
next arrow
©Anne-Fréderique Fer, visite presse avec ORLAN, le 16 mai 2022.

Extrait du communiqué de presse :



ORLAN, Les femmes qui pleurent sont en colère n° 9, 2019, Tirage photo Epson P20 000 sur Hanemühle William Turner 210g, 102 × 150 cm, Édition de 7 exemplaires, Courtesy de l’artiste et de la Galerie Ceysson & Bénétière.
ORLAN, Les femmes qui pleurent sont en colère n° 9, 2019, Tirage photo Epson P20 000 sur Hanemühle William Turner 210g, 102 × 150 cm, Édition de 7 exemplaires, Courtesy de l’artiste et de la Galerie Ceysson & Bénétière.
ORLAN, Les femmes qui pleurent sont en colère n° 7, 2019, Tirage photo Epson P20 000 sur Hanemühle William Turner 210g, 102 × 150 cm, Édition de 7 exemplaires, Courtesy de l’artiste et de la Galerie Ceysson & Bénétière.
ORLAN, Les femmes qui pleurent sont en colère n° 7, 2019, Tirage photo Epson P20 000 sur Hanemühle William Turner 210g, 102 × 150 cm, Édition de 7 exemplaires, Courtesy de l’artiste et de la Galerie Ceysson & Bénétière.
ORLAN, Les femmes qui pleurent sont en colère n° 5, 2019, Tirage photo Epson P20 000 sur Hanemühle William Turner 210g, 102 × 150 cm, Édition de 7 exemplaires, Courtesy de l’artiste et de la Galerie Ceysson & Bénétière.
ORLAN, Les femmes qui pleurent sont en colère n° 5, 2019, Tirage photo Epson P20 000 sur Hanemühle William Turner 210g, 102 × 150 cm, Édition de 7 exemplaires, Courtesy de l’artiste et de la Galerie Ceysson & Bénétière.

Commissariat : 

François Dareau, chargé de recherches au Musée national Picasso-Paris.



Le musée Picasso lance un nouveau cycle d’invitations à des artistes contemporains

 

Afin d’interroger la postérité de Picasso et faire écho aux débats actuels autour de son oeuvre, le Musée national Picasso-Paris lance une programmation d’interventions d’artistes contemporains. 

Pour sa première invitation à une figure de la création contemporaine, le Musée convie l’artiste fran-çaise ORLAN à exposer deux séries photographiques intitulées « ORLAN s’hybride aux portraits des femmes de Picasso » et « Les femmes qui pleurent sont en colère », réalisées en 2019. En septembre 2022, l’artiste belgo-syrienne Farah Atassi présentera une quinzaine de ses oeuvres les plus récentes, dont six produites spécialement pour le Musée national Picasso-Paris.

« Les femmes qui pleurent sont en colère » est une nouvelle série de photographies hybridées que j’ai créé pour mettre en scène les femmes de l’ombre : les inspiratrices, les modèles, les muses. (…) Je relis l’oeuvre de Picasso pour remettre la femme-sujet au centre. » ORLAN

Artiste totale, ORLAN interroge le statut du corps et les pressions politiques, religieuses, sociales et traditionnelles qui s’y inscrivent. Son travail dénonce la violence faite aux corps et en particulier à ceux des femmes, engageant ainsi son oeuvre dans un combat féministe. Elle s’empare ici d’une série de peintures et dessins de Picasso datant de la fin des années 1930. Représentant des figures éplorées, allégories de la souffrance, elles ont été en grande partie inspirées par la photographe Dora Maar, alors compagne du peintre, mais aussi des victimes de la guerre civile espagnole. 

Pour accompagner l’exposition, un livret est publié par le Musée Picasso Paris et articulé autour d’un entretien avec ORLAN et François Dareau, commissaire de l’exposition, ainsi qu’une postface de Cécile Derbray, directrice du Musée national Picasso-Paris.

ORLAN, Les femmes qui pleurent sont en colère n° 4, 2019, Tirage photo Epson P20 000 sur Hanemühle William Turner 210g, 102 × 150 cm, Édition de 7 exemplaires, Courtesy de l’artiste et de la Galerie Ceysson & Bénétière.
ORLAN, Les femmes qui pleurent sont en colère n° 4, 2019, Tirage photo Epson P20 000 sur Hanemühle William Turner 210g, 102 × 150 cm, Édition de 7 exemplaires, Courtesy de l’artiste et de la Galerie Ceysson & Bénétière.
ORLAN, Les femmes qui pleurent sont en colère n° 3, 2019, Tirage photo Epson P20 000 sur Hanemühle William Turner 210g, 102 × 150 cm, Édition de 7 exemplaires, Courtesy de l’artiste et de la Galerie Ceysson & Bénétière.
ORLAN, Les femmes qui pleurent sont en colère n° 3, 2019, Tirage photo Epson P20 000 sur Hanemühle William Turner 210g, 102 × 150 cm, Édition de 7 exemplaires, Courtesy de l’artiste et de la Galerie Ceysson & Bénétière.
ORLAN, Les femmes qui pleurent sont en colère n° 1, 2019, Tirage photo Epson P20 000 sur Hanemühle William Turner 210g, 102 × 150 cm, Édition de 7 exemplaires, Courtesy de l’artiste et de la Galerie Ceysson & Bénétière.
ORLAN, Les femmes qui pleurent sont en colère n° 1, 2019, Tirage photo Epson P20 000 sur Hanemühle William Turner 210g, 102 × 150 cm, Édition de 7 exemplaires, Courtesy de l’artiste et de la Galerie Ceysson & Bénétière.