Partage


“Angelika Markul” Excavations of the Future 

Ă  la Galerie Saint-SĂ©verin, Paris

du 6 mai au 27 juin 2021

Galerie Saint-SĂ©verin

PODCAST - Interview de Angelika Markul, par Anne-Frédérique Fer, enregistrement réalisé par téléphone, entre Paris et Paris, le 12 mai 2021, durée 20’43. © FranceFineArt.
(photographie : © Marc Domage)

PODCAST –  Interview de Angelika Markul,

par Anne-Frédérique Fer, enregistrement réalisé par téléphone, entre Paris et Paris, le 12 mai 2021, durée 20’43,
© FranceFineArt
(photographie : © Marc Domage)


previous arrow
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
next arrow
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
Angelika Markul
previous arrow
next arrow

© Anne-FrĂ©dĂ©rique Fer, visite de l’exposition, le 8 mai 2021.

Angelika Markul, Gorge du diable, détail, plastique, cire colorée, feutrine et peau d'animal, exposition Terre de départ, Palais de Tokyo, Paris 2014. © Photographie de Marc Domage © Courtesy of the artist.
Angelika Markul, Gorge du diable, dĂ©tail, plastique, cire colorĂ©e, feutrine et peau d’animal, exposition Terre de dĂ©part, Palais de Tokyo, Paris 2014. © Photographie de Marc Domage © Courtesy of the artist.
Angelika Markul devant l'oeuvre Gorge du diable, exposition Terre de départ, Palais de Tokyo, Paris 2014. © Photographie de Marc Domage © Courtesy of the artist.
Angelika Markul devant l’oeuvre Gorge du diable, exposition Terre de dĂ©part, Palais de Tokyo, Paris 2014. © Photographie de Marc Domage © Courtesy of the artist.
Angelika Markul, Excavations of the Future – Vue de la Galerie Saint-Séverin, Paris , exposition du 6 mai au 27 juin 2021. © Angelika Markul.
Angelika Markul, Excavations of the Future – Vue de la Galerie Saint-Séverin, Paris , exposition du 6 mai au 27 juin 2021. © Angelika Markul.
Angelika Markul, Excavations of the Future – Vue de la Galerie Saint-Séverin, Paris , exposition du 6 mai au 27 juin 2021. © Angelika Markul.
Angelika Markul, Excavations of the Future – Vue de la Galerie Saint-Séverin, Paris , exposition du 6 mai au 27 juin 2021. © Angelika Markul.

Extrait du communiquĂ© de presse :

commissaire : Odile Burluraux.




Excavations of the Future , 2016 [Métal, cire, feutre, plaque d’OSB, plastique et peau d’animal]… Le point de vue de la commissaire

Angelika Markul entreprend depuis le début de sa carrière une réflexion autour des questions de mémoire, d’exploration des vestiges des lieux de destruction. Ses œuvres interrogent nos origines, nos traces, nos reliques – certaines sur le mode archéologique d’autres “en devenir”. L’artiste pose un regard poétique sur le monde, à la recherche d’indices de civilisations hypothétiquement disparues et crée des formes silencieuses mais agissantes. Archéologue des mondes enfouis, elle donne à voir ce qui a été oublié, immergé, invisibilisé par l’immensité de la nature ou par l’homme – dans une tentative de restitution de sites disparus ou non encore existants.

Qu’elle tourne à Fukushima, à Tchernobyl, dans les grottes de Naïca au Mexique, en Afrique, en Australie ou au Texas, elle rapporte des images qui nourrissent un imaginaire se déployant sur plusieurs niveaux de récits. Le spectateur est comme plongé dans un voyage immersif où l’imagination et le réel conjuguent les restes du passé aux études scientifiques contemporaines.

Pour la Galerie Saint-Séverin, l’artiste revisite les notions d’extinction. Dans une esthétique crépusculaire, générée par un néon sphérique étrangement solaire, elle rassemble et entasse des artefacts, masses avachies qui suggèrent des êtres non identifiables, membres déformés de corps humains ou d’animaux, non sans évoquer l’idée de gisants. L’impression d’enfermement est renforcée par le recouvrement des parois de la vitrine de feutre symbolisant protection assourdissante et ensevelissement.

L’installation Excavations of the Future nous confronte aux éléments morts, abandonnés qui jalonnent et jonchent certains lieux, que ce soient des pièces réelles ou des zones mentales. Cet encombrement ne nous invite-t-il pas à déblayer afin que surgisse peut-être, alors, un regard, un espace pour ce qui est à la marge, mis sous le boisseau ?

Odile Burluraux





La Galerie Saint-Séverin, le plus petit centre d’art de Paris

En plein cœur du quartier latin la Galerie Saint-Séverin propose, depuis 1990, des expositions d’art contemporain. Le principe de cette galerie repose sur deux idées : la gratuité (c’est un espace public non commercial) et la liberté d’accès qu’offre cette vitrine dans une rue piétonne.

Placée face au porche de l’église Saint-Séverin elle est engagée de facto dans un dialogue entre l’art contemporain et la spiritualité chrétienne.

Depuis plus de vingt-cinq ans, des formes d’arts variĂ©es y ont trouvĂ© un lieu de sĂ©jour au rythme de cinq expositions par an, suivant ou non les grands temps de l’annĂ©e liturgique. Si la spiritualitĂ© chrĂ©tienne fait vivre les fidèles depuis des siècles, ces signes plastiques sont neufs et parfois dĂ©rangeants. Le regard doit ĂŞtre bienveillant aussi bien de la part des artistes qui viennent d’horizons – spirituels ou non – très divers que de la part de ceux qui regardent leurs Ĺ“uvres.

Les artistes les plus représentatifs de leur génération y ont exposé ou y exposeront des œuvres qui ne sont pas de l’art sacré mais l’offrande de leurs recherches plastiques. Parmi ceux qui ont accepté cette aventure, on peut nommer des artistes reconnus tout comme de jeunes talents.



Direction : François Drouin

Programmation : Odile Burluraux

Coordination : Martine Sautory / Nathalie du Moulin de Labarthète



Angelika Markul, Excavations of the Future – Vue de la Galerie Saint-Séverin, Paris , exposition du 6 mai au 27 juin 2021. © Angelika Markul.
Angelika Markul, Excavations of the Future – Vue de la Galerie Saint-Séverin, Paris , exposition du 6 mai au 27 juin 2021. © Angelika Markul.
Angelika Markul, Excavations of the Future – Vue de la Galerie Saint-Séverin, Paris , exposition du 6 mai au 27 juin 2021. © Angelika Markul.
Angelika Markul, Excavations of the Future – Vue de la Galerie Saint-Séverin, Paris , exposition du 6 mai au 27 juin 2021. © Angelika Markul.
Angelika Markul, Excavations of the Future – Vue de la Galerie Saint-Séverin, Paris , exposition du 6 mai au 27 juin 2021. © Angelika Markul.
Angelika Markul, Excavations of the Future – Vue de la Galerie Saint-Séverin, Paris , exposition du 6 mai au 27 juin 2021. © Angelika Markul.