Partage


“BING ! BING ! ç °ç °!”
CĂ©ramique contemporaine

Ă  ICICLE – 35 avenue George V, Paris

du 1er mars au 8 septembre 2021

ICICLE
Agence Doors

PODCAST - Interview de Bérénice Angremy, Victoria Jonathan et Gabrielle Petiau pour l'agence Doors 门艺, commissaires de l’exposition,
par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 18 mars 2021, durée 16’30. © FranceFineArt.
(par téléphone avec Bérénice Angremy de Chine et Victoria Jonathan de Paris)

PODCAST –  Interview de BĂ©rĂ©nice Angremy, Victoria Jonathan et Gabrielle Petiau pour l’agence Doors 门艺, commissaires de l’exposition,

par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 18 mars 2021, durée 16’30, © FranceFineArt.
(par téléphone avec Bérénice Angremy de Chine et Victoria Jonathan de Paris)


previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

© Anne-FrĂ©dĂ©rique Fer, visite de l’exposition, le 18 mars 2021.

emmanuel boos, Le Baiser de Sèvres (Monolithe de Sèvres n° XI), 2017. Porcelaine Nouvelle de Sèvres et émaux à nucléations, 40 x 38 x 20 cm. Crédit photo : Paul Nicoué / Courtesy Galerie Jousse Entreprise.
emmanuel boos, Le Baiser de Sèvres (Monolithe de Sèvres n° XI), 2017. Porcelaine Nouvelle de Sèvres et émaux à nucléations, 40 x 38 x 20 cm. Crédit photo : Paul Nicoué / Courtesy Galerie Jousse Entreprise.
emmanuel boos, Sans titre (Stabile n° VII), 2019. Porcelaine Nouvelle de Sèvres sous-couverte noire polie et couverte à nucléations. Socle en laiton. Réparation Kintsugi à la feuille d’or, 50 x 50 x 10 cm. Crédit photo : Gérard Jonca / Sèvres-Cité de la céramique. [photo prise avant la réparation.]
emmanuel boos, Sans titre (Stabile n° VII), 2019. Porcelaine Nouvelle de Sèvres sous-couverte noire polie et couverte à nucléations. Socle en laiton. Réparation Kintsugi à la feuille d’or, 50 x 50 x 10 cm. Crédit photo : Gérard Jonca / Sèvres-Cité de la céramique. [photo prise avant la réparation.]
GENG Xue, The Poetry of Michelangelo, 2015. Vidéo Noir et Blanc, son, 19’09. Mentions : ©Geng Xue
GENG Xue, The Poetry of Michelangelo, 2015. VidĂ©o Noir et Blanc, son, 19’09. Mentions : ©Geng Xue
GENG Xue, The Poetry of Michelangelo, 2015. Vidéo Noir et Blanc, son, 19’09. Mentions : ©Geng Xue
GENG Xue, The Poetry of Michelangelo, 2015. VidĂ©o Noir et Blanc, son, 19’09. Mentions : ©Geng Xue
LIU Jianhua, Lines n° 13, 2015-19. Porcelaine, 79 x 113 x 2 cm. Mentions : ©Liu Jianhua / Avec l’aimable autorisation de la galerie Pace.
LIU Jianhua, Lines n° 13, 2015-19. Porcelaine, 79 x 113 x 2 cm. Mentions : ©Liu Jianhua / Avec l’aimable autorisation de la galerie Pace.
LIU Jianhua, Lines n° 25, 2015-19. Porcelaine, 105 x 112 x 2 cm. Mentions : ©Liu Jianhua / Avec l’aimable autorisation de la galerie Pace.
LIU Jianhua, Lines n° 25, 2015-19. Porcelaine, 105 x 112 x 2 cm. Mentions : ©Liu Jianhua / Avec l’aimable autorisation de la galerie Pace.
Louise Frydman, Bulles IV, 2021. Porcelaine sur papier coton, 102 x 68 cm (107,5 x 73 cm encadré).
Louise Frydman, Bulles IV, 2021. Porcelaine sur papier coton, 102 x 68 cm (107,5 x 73 cm encadré).
Louise Frydman, L’Envolée IV, 2019. Quadriptyque, Porcelaine sur panneaux enduits, 160 x 50 x 10 cm (x4).
Louise Frydman, L’Envolée IV, 2019. Quadriptyque, Porcelaine sur panneaux enduits, 160 x 50 x 10 cm (x4).
QI Zhuo, J’ai allumé un vase, 2014. Porcelaine, poids de balance, 32 x 18 cm.
QI Zhuo, J’ai allumé un vase, 2014. Porcelaine, poids de balance, 32 x 18 cm.
QI Zhuo, J’ai allumé un vase, 2018. Porcelaine, poids de balance, 37 x 45 cm.
QI Zhuo, J’ai allumé un vase, 2018. Porcelaine, poids de balance, 37 x 45 cm.

Extrait du communiquĂ© de presse :


Commissariat d’exposition :
Doors 门艺 – BĂ©rĂ©nice Angremy, Victoria Jonathan, Gabrielle Petiau



Exposition collective avec les artistes : Liu Jianhua, emmanuel boos, Geng Xue, Zhuo Qi et Louise Frydman

En Ă©cho Ă  son thème de collection prĂŞt-Ă -porter inspirĂ©e par « la Terre Â» pour l’annĂ©e 2021, ICICLE est heureux d’accueillir du 1er mars au 8 septembre dans son espace culturel du 35 avenue George V, Paris 8, une exposition sur la cĂ©ramique contemporaine dont la curation est confiĂ©e Ă  l’agence Doors. 

Quelle plus belle façon de cĂ©lĂ©brer la terre que de rĂ©vĂ©ler les possibilitĂ©s artistiques de ses matières premières ? « BING ! BING !  ç °ç °! CĂ©ramique contemporaine » fait dialoguer cinq artistes chinois et français. Chacun Ă  leur manière, Liu Jianhua (1962), emmanuel boos (1969), Geng Xue (1983), Zhuo Qi (1985) et Louise Frydman (1989) rĂ©interprètent de façon actuelle l’art traditionnel de la cĂ©ramique.

En mandarin, le caractère ç °  (pÄ“ng) est l’équivalent de l’onomatopĂ©e « bing ! » du français : il Ă©voque un bruit de choc, de heurt, et signifie une rupture, un Ă©vĂ©nement soudain venant modifier la rĂ©alitĂ©.

Dans une rencontre entre Orient et Occident, les artistes de « BING ! BING !» jouent avec les qualitĂ©s matĂ©rielles de la cĂ©ramique, Ă  la fois fragile et solide, propice Ă  l’accident, et les implications culturelles d’un art devenu patrimoine aussi bien en Chine (Jingdezhen, Yixing) qu’en France (Sèvres, Limoges, Gien). La cĂ©ramique est saisie dans tous ses Ă©tats, mĂ©tamorphosĂ©e, soumise Ă  des expĂ©rimentations : sculpture, Ă©criture, performance et vidĂ©o. Dans une friction des langages esthĂ©tiques et des significations culturelles liĂ©es au mĂ©dium, usant – parfois avec humour – de jeux de mots, de ruptures de ton et d’effets de matières, ces artistes font exploser les codes de la cĂ©ramique et la donnent Ă  voir de façon surprenante. 

Grands noms de la cĂ©ramique contemporaine comme Liu Jianhua et emmanuel boos, et artistes de la jeune gĂ©nĂ©ration comme Geng Xue, Zhuo Qi et Louise Frydman, tous explorent ses spĂ©cificitĂ©s physiques, matière organique prenant forme grâce au geste de l’artiste et aux techniques qu’il emploie, mais aussi ses limites. Souple et mallĂ©able dans son Ă©tat premier, rĂ©sistant Ă  des chocs thermiques pouvant dĂ©passer 1300°C lors de sa cuisson, pour finir d’une grande fragilitĂ© dans son Ă©tat « solide Â», la cĂ©ramique se prĂŞte Ă  des variations de brillance et de couleur d’une profondeur infinie ou au contraire Ă  une extrĂŞme blancheur. 

« BING ! BING !» questionne aussi la relation entre l’artiste et la matière, le dialogue qu’il entretient avec la terre et le feu, dans une tension entre maĂ®trise et hasard, intention et accident, virtuositĂ© et Ă©motion. Les oeuvres de l’exposition Ă©voquent ainsi l’empreinte de l’artiste sur la matière, parfois jusqu’à faire corps avec elle. 




Les artistes 

Liu Jianhua (nĂ© en 1962 Ă  Ji’an, Chine) est l’un des artistes chinois les plus renommĂ©s de sa gĂ©nĂ©ration. ArrivĂ© Ă  Jingdezhen Ă  15 ans, il passe quatorze ans dans la capitale chinoise de la porcelaine Ă  se former Ă  cet art. Avec ses sculptures et installations mĂŞlant porcelaine, objets trouvĂ©s, dĂ©tritus et matĂ©riaux hĂ©tĂ©roclites, il dĂ©veloppe une pratique expĂ©rimentale de la cĂ©ramique et une approche philosophique de la forme et de la matière. Ses oeuvres Ă  la fois virtuoses et poĂ©tiques dĂ©fient les limites physiques du mĂ©dium et les attentes du spectateur. Liu interroge la culture et l’histoire matĂ©rielle de la Chine dans le contexte de la mondialisation. « Regular Fragile Â», prĂ©sentĂ©e Ă  la Biennale de Venise en 2003 dans le pavillon Chine, est une sĂ©rie de rĂ©pliques en porcelaine d’objets du quotidien, faisant primer l’apparence et le symbolisme sur la fonction. En 2008, sa pratique Ă©volue vers des formes plus abstraites et minimalistes (« pas de sens, pas de contenu Â»). Depuis 2004, Liu est professeur de sculpture Ă  l’École des Beaux-Arts de l’universitĂ© de Shanghai. En 2005, il crĂ©e le groupe Polit-Sheer-Form Office avec les artistes Hong Hao, Xiao Yu, Song Dong, et le critique d’art Leng Lin.  http://www.liujianhua.net


ConsidĂ©rĂ© comme l’un des meilleurs cĂ©ramistes français, emmanuel boos (nĂ© en 1969 Ă  Saint-Étienne, France) pratique cet art depuis l’âge de 14 ans. C’est après quelques annĂ©es en Asie (CorĂ©e et Chine) qu’il s’y consacre professionnellement. Apprenti auprès du MaĂ®tre d’art Jean Girel entre 2000 et 2003 pour la porcelaine tournĂ©e Ă  la française, il gagne très vite de nombreux prix : jeune crĂ©ateur de l’annĂ©e des Ateliers d’Art de France, Prix DĂ©couverte du Salon Maison & Objet, 2ème laurĂ©at du prix national SEMA, Grand Prix de la CrĂ©ation de la Ville de Paris. La galerie Jousse Entreprise le repère en 2005. Depuis, il est exposĂ© chaque annĂ©e dans les grandes foires internationales de design et d’arts appliquĂ©s : FIAC, PAD Londres et Paris, Design Miami Basel. Il s’installe Ă  Londres en 2006 pour y mener une thèse de doctorat par la pratique artistique sur le thème de la « poĂ©tique de l’émail Â», soutenue en 2012 au Royal College of Art sous la direction du cĂ©lèbre cĂ©ramiste et Ă©crivain anglais Emmanuel Cooper. En 2010, il participe Ă  l’exposition « La Scène Française Â» au MusĂ©e des Arts DĂ©coratifs Ă  Paris. Ses oeuvres sont exposĂ©es Ă  Londres, Belfast, Édimbourg, Copenhague. Depuis 2015, il vit entre Paris et Mannheim (Allemagne), oĂą est installĂ© son atelier et oĂą il se consacre Ă  plusieurs projets de cĂ©ramique architecturale, notamment avec les dĂ©corateurs Caroline Sarkozy, Studio Shamshiri et Heather Wells. 

Entre 2016 et 2019, il est artiste en rĂ©sidence Ă  la Manufacture de Sèvres. InvitĂ© par le laboratoire qui conçoit et fabrique pâtes et Ă©maux de la Manufacture, il s’intĂ©resse notamment au thème de la palette d’émail et rĂ©alise plusieurs sĂ©ries d’oeuvres : « Cubes Â», « Monolithes Â», « Livres Â» et « Stabiles Â». Depuis quelques annĂ©es, il privilĂ©gie les formes closes, faussement pleines, Ă  la fois surfaces et volumes : pavĂ©s, cubes, boĂ®tes ou livres, mystĂ©rieuses et abstraites. Il crĂ©e aussi un parcours pour la couleur, en creux et Ă -pics sur lequel les Ă©maux colorĂ©s pourront dĂ©ployer toutes les nuances de leurs tonalitĂ©s en s’accumulant par endroits et en disparaissant presque Ă  d’autres. L’artiste est Ă  l’affĂ»t de l’inattendu et d’accidents heureux et Ă  la recherche du « bel imparfait Â».  http://www.emmanuelboos.info


Geng Xue (nĂ©e en 1983 Ă  Baishan, Chine) est une artiste « multimĂ©dias Â» qui confronte l’art traditionnel de la cĂ©ramique Ă  des formes contemporaines (vidĂ©o, animation, installation). Étudiante de Karlsruhe University of Arts and Design (Allemagne) et diplĂ´mĂ©e de l’AcadĂ©mie Centrale des Beaux-Arts de Chine (CAFA) oĂą elle a Ă©tudiĂ© sous la direction du cĂ©lèbre artiste Xu Bing, Geng Xue se fait connaĂ®tre en 2014 avec « Mr Sea Â», vidĂ©o tournĂ©e en stop-motion, dans laquelle des personnages de porcelaine prennent vie dans une rĂ©interprĂ©tation d’un cĂ©lèbre conte de fantĂ´mes datant de la dynastie Qing (« Contes Ă©tranges du studio du bavard Â» de Pu Songling).  InspirĂ©e par la riche tradition de la cĂ©ramique chinoise, Geng exploite les qualitĂ©s matĂ©rielles uniques et les significations associĂ©es Ă  ce mĂ©dium. Cosmologie bouddhiste, littĂ©rature classique et taoĂŻsme fournissent les thèmes de fictions mettant en scène la capacitĂ© de transformation de la cĂ©ramique et sa nature tout Ă  la fois fragile et solide, dans des univers presque magiques, oĂą la frontière est tĂ©nue entre monde physique et monde spirituel. Geng Xue s’inspire Ă©galement de ses voyages et de son immersion dans d’autres cultures pour entrer en rĂ©sonance avec la tradition esthĂ©tique occidentale.


DiplĂ´mĂ© de l’École SupĂ©rieure des Beaux-Arts du Mans, de la Haute École d’Art et de Design de Genève, et de l’École nationale supĂ©rieure d’art de Limoges, Zhuo Qi (nĂ© en 1985 Ă  Fuxin, Chine) travaille et vit en France depuis 2008. En tant qu’artiste, la dĂ©marche de Zhuo Qi repose sur la notion de choc des cultures. Il nourrit sa pratique artistique de l’expĂ©rience quotidienne des miracles sĂ©mantiques et linguistiques que gĂ©nèrent l’altĂ©ritĂ© culturelle et son lot d’incomprĂ©hensions. Il se rend rĂ©gulièrement Ă  Jingdezhen, une ville considĂ©rĂ©e comme la capitale mondiale de la porcelaine. Avec humour, il confronte Ă  travers la cĂ©ramique les traditions et les savoir-faire, que la mondialisation rapproche sans transition ni traduction. Chez lui, la porcelaine est Ă  la fois le moyen et le sujet d’une cuisine expĂ©rimentale tournĂ©e vers la crĂ©ation d’objets impliquant des corps Ă©trangers plongĂ©s dans des environnements incongrus, Ă©nigmatiques, voire hostiles, mais toujours sources d’amusement.  http://www.qi-zhuo.com


DiplĂ´mĂ©e en arts graphiques de l’école d’art ESAG-Penninghen et formĂ©e en photographie Ă  l’International Center of Photography de New York, Louise Frydman (nĂ©e en 1989 Ă  Paris) commence par composer des oeuvres lĂ©gères et dĂ©licates en papier blanc puis se tourne vers la cĂ©ramique en 2015 lorsqu’elle crĂ©e sa pièce monumentale « La FĂ©e des PĂ©tales » suspendue dans la cour de l’HĂ´tel de Croisilles, Ă  Paris. Elle conserve dans son traitement de la cĂ©ramique la matitĂ© blanche du papier ainsi que la finesse de la matière. Fragiles et fortes Ă  la fois, les crĂ©ations de Louise Frydman rĂ©vèlent un univers naturel poĂ©tique, magnifiĂ© par l’éclat de leur blancheur. Ses sculptures, inspirĂ©es des formes de la nature, jouent avec la lumière et le mouvement. « Je recherche la rencontre entre force et fragilitĂ© en travaillant mes sculptures de manière Ă©thĂ©rĂ©e dans leurs formes, et puissante par leurs dimensions souvent monumentales. Un pĂ©tale, un arbre, le vent… C’est mon Ă©motion que j’essaie de donner Ă  voir. » Sa rencontre avec le cĂ©ramiste Jean-François Reboul en 2015 lui permet d’approfondir son apprentissage et de s’affirmer dans sa dĂ©marche artistique. Son atelier est installĂ© en Bourgogne depuis 2015.  https://louise-frydman.com/

Exposition en partenariat avec Pace Gallery, Jousse Entreprise, Loo & Lou Gallery. Remerciements : CitĂ© de la cĂ©ramique – Manufacture de Sèvres.



Doors 门艺

CrĂ©Ă©e en 2017 par BĂ©rĂ©nice Angremy et Victoria Jonathan, Doors 门艺est une agence de production et de promotion de projets artistiques basĂ©e Ă  PĂ©kin et Paris. Doors a pour ambition d’ouvrir des portes et de favoriser les Ă©changes culturels entre la Chine et l’Europe, Ă  travers des Ă©vĂ©nements crĂ©atifs, innovants et fĂ©dĂ©rateurs. Elle collabore avec des artistes, des institutions (MusĂ©e Picasso, UCCA, Fondation Giacometti, Fondation Henri Cartier-Bresson) et des marques (Hennessy, Lafite, Cartier). En 2021, Doors organise l’exposition « KAIWU. Art et design en Chine Â» au MusĂ©e de l’Hospice Comtesse (Lille).

Respectivement diplĂ´mĂ©es de l’École du Louvre (Paris) et de Columbia University (New York), BĂ©rĂ©nice Angremy et Victoria Jonathan vivent entre Paris et PĂ©kin depuis vingt ans. Elles ont dirigĂ© le festival Jimei x Arles (2017-2019), crĂ©Ă© en Chine par Les Rencontres d’Arles et Three Shadows Photography Art Centre. Elles sont commissaires de plusieurs expositions sur l’art et la photographie chinois : « Les Etoiles 1979-2019. Pionniers de l’art contemporain en Chine Â» (Paris, 2019), « Les flots Ă©coulĂ©s ne reviennent pas Ă  la source. Regards de photographes sur la rivière en Chine Â» (Abbaye de Jumièges, 2020), « Feng Li. White Night in Paris Â» (Photo Saint Germain, 2021), « Luo Yang. Youth Â» (Jimei x Arles, 2019), « Lei Lei. CinĂ©ma Romance Ă  Lushan Â» (Les Rencontres d’Arles et Jimei x Arles, 2019). DiplĂ´mĂ©e des Beaux-Arts de Nantes, et ancienne Ă©lève de l’AcadĂ©mie Centrale des Beaux-Arts de Chine (CAFA), Gabrielle Petiau a rejoint l’équipe de Doors en 2019. Elle est co-directrice de la Biennale de l’Image Tangible.



Boutique ICICLE – 35 avenue George V – Paris VIII

InaugurĂ© en septembre 2019 comme première adresse internationale, cet espace sculptural et immaculĂ© s’étend sur trois Ă©tages d’un hĂ´tel particulier, 35 avenue George V, au coeur du Triangle d’Or parisien. Conçu par l’architecte belge Bernard Dubois, il intègre, sur un espace de près de 500m2, les collections femme, homme et accessoires ainsi qu’une librairie et une salle d’exposition qui reflètent la philosophie de la marque, fondĂ©e sur une approche naturelle de la crĂ©ation, pour une vie en accord avec la Nature. Espace culturel ICICLE : Avec plus de 500 ouvrages, ponts entre la culture chinoise et occidentale, la librairie ICICLE, situĂ©e au troisième Ă©tage de la boutique George V, explore les façons d’être, de vivre et de crĂ©er selon la Nature. Elle s’ouvre sur une galerie, espace lumineux et aĂ©rien, destinĂ©e Ă  recevoir des expositions d’art et de design.