Partage


“Ergy Landau“ 1896-1967

Ă  la Maison de la Photographie Robert Doisneau, Gentilly

du 23 septembre 2022 au 8 janvier 2023 (prolongĂ©e jusqu’au 26 fĂ©vrier 2023)

Maison de la Photographie Robert Doisneau


Interview de Laurence Le Guen, prĂ©sidente de l'association des Amis d’Ergy Landau, et co-commissaire de l’exposition, par Anne-FrĂ©dĂ©rique Fer, Ă  Gentilly, le 24 octobre 2022, durĂ©e 18’33. © FranceFineArt.

PODCAST –  Interview de Laurence Le Guen, prĂ©sidente de l’association des Amis d’Ergy Landau, et co-commissaire de l’exposition,


par Anne-FrĂ©dĂ©rique Fer, Ă  Paris, le 24 octobre 2022, durĂ©e 18’33.
© FranceFineArt.

son Ă  insĂ©rer (click sur remplacer et changer Ă  partir d’un url)

previous arrow
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
next arrow
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
Ergy Landau
previous arrow
next arrow
©Anne-FrĂ©derique Fer, visite de l’exposition avec Laurence Le Guen, le 24 octobre 2022.

Extrait du communiqué de presse :

 

Ergy Landau, Chaises, annĂ©es 1930. Tirage jet d’encre d’aprĂšs numĂ©risation du nĂ©gatif original. © Ergy Landau/ARJL.
Ergy Landau, Chaises, annĂ©es 1930. Tirage jet d’encre d’aprĂšs numĂ©risation du nĂ©gatif original. © Ergy Landau/ARJL.
Ergy Landau, Assia endormie, studio d'Ergy Landau, 1932. Tirage gélatino-argentique d'époque. © Ergy Landau / ARJL.
Ergy Landau, Assia endormie, studio d’Ergy Landau, 1932. Tirage gĂ©latino-argentique d’Ă©poque. © Ergy Landau / ARJL.
Ergy Landau, Enfants faisant leurs devoirs, Mongolie, 1954. Tirage gĂ©latino-argentique d’époque. © Ergy Landau / ARJL.
Ergy Landau, Enfants faisant leurs devoirs, Mongolie, 1954. Tirage gĂ©latino-argentique d’époque. © Ergy Landau / ARJL.
Ergy Landau, Enfant Ă  sa toilette, studio d’Ergy Landau, annĂ©es 1930. Tirage gĂ©latino-argentique d’époque. © Ergy Landau / ARJL.
Ergy Landau, Enfant Ă  sa toilette, studio d’Ergy Landau, annĂ©es 1930. Tirage gĂ©latino-argentique d’époque. © Ergy Landau / ARJL.
Ergy Landau, Deux nus fĂ©minins en plein air, Moisson, vers 1930. Tirage gĂ©latino-argentique d’époque. © Ergy Landau / ARJL.
Ergy Landau, Deux nus fĂ©minins en plein air, Moisson, vers 1930. Tirage gĂ©latino-argentique d’époque. © Ergy Landau / ARJL.
Ergy Landau, annĂ©es 1930, Tirages gĂ©latino-argentiques (Photomaton) d’époque. © Ergy Landau /ARJL.
Ergy Landau, annĂ©es 1930, Tirages gĂ©latino-argentiques (Photomaton) d’époque. © Ergy Landau /ARJL.

Commissariat :

Kathleen Grosset, Laurence Le Guen et David Martens

Exposition organisĂ©e avec la collaboration de l’Association des Amis d’Ergy Landau





L’exposition rĂ©trospective Ergy Landau, 1896-1967 retrace pour la premiĂšre fois la trajectoire de cette photographe d’origine hongroise installĂ©e Ă  Paris au dĂ©but des annĂ©es 1920.

C’est Ă  travers une centaine de tirages originaux totalement inĂ©dits et des archives personnelles rĂ©cemment redĂ©couvertes que nous suivons cette figure aujourd’hui peu connue du grand public et pourtant prĂ©dominante du milieu du 20Ăšme siĂšcle. Pendant plus de trente annĂ©es, Ergy Landau participe en effet aux plus grandes expositions photographiques et collabore Ă  de multiples publications, livres d’art et ouvrages pĂ©dagogiques en passant par les revues grand public. Ses photographies les plus personnelles tĂ©moignent d’une assurance, d’un sens prĂ©cis de la composition, d’une attention et d’une facilitĂ© pour agencer les jeux de l’ombre et de la lumiĂšre.

Qui, aujourd’hui, a entendu parler d’Ergy Landau ? Sans doute peu de personnes en dehors d’un cercle restreint de spĂ©cialistes, historiens et amateurs de photographie du 20Ăšme siĂšcle. Pourtant trĂšs active entre le dĂ©but des annĂ©es 1920 et la fin des annĂ©es 1950, Ergy Landau a plus que comptĂ© dans le paysage photographique français. Issue de la diaspora hongroise qui quitte son pays au lendemain de la PremiĂšre Guerre mondiale, elle s’installe Ă  Paris et dĂ©veloppe une activitĂ© de photographe professionnelle particuliĂšrement diversifiĂ©e. Si elle ouvre dĂšs son arrivĂ©e un atelier dans le 16Ăšme arrondissement c’est parce qu’elle s’est initiĂ©e trĂšs tĂŽt avec la technique et qu’elle frĂ©quente depuis plusieurs annĂ©es dĂ©jĂ , et malgrĂ© son jeune Ăąge, les cercles hongrois de la «photographie d’art». En France, elle continue d’entretenir ses amitiĂ©s avec ses compatriotes (BrassaĂŻ, KertĂ©sz, Moholy-Nagy
) et contribuera Ă  initier Nora Dumas et Ylla, qui seront dans un premier temps ses assistantes. S’imposant rapidement comme une spĂ©cialiste du portrait, tout spĂ©cialement d’enfants, elle dĂ©veloppe des recherches formelles qui la rapprochent Ă  certains Ă©gards de la Nouvelle ObjectivitĂ© et rĂ©alise dans le mĂȘme temps de nombreux nus fĂ©minins. PubliĂ©es dans diffĂ©rents pĂ©riodiques de la presse illustrĂ©e et des magazines ou revues de l’entre-deux-guerres, ses images tĂ©moignent de l’émancipation des corps qui accompagne certaines transformations des modes de vie, notamment sous la forme des loisirs de plein air et des sports pratiquĂ©s en pleine nature. En 1933, elle rejoint l’Agence Rapho, dont elle soutiendra la renaissance aprĂšs-guerre. Jusqu’à l’accident qui, en 1965, la laisse lourdement handicapĂ©e, elle effectue plusieurs sĂ©jour et reportages Ă  l’étranger (Mongolie, Chine) et publie plusieurs livres de voyages et d’autres destinĂ©s au jeune public. DĂ©cĂ©dĂ©e sans descendance en 1967, avant la pĂ©riode qui, dans les annĂ©es 1970, marque la reconnaissance des photographes comme des artistes Ă  part entiĂšre, Ergy Landau tombe peu Ă  peu dans l’oubli. Cette exposition, ainsi que l’ouvrage monographique qui l’accompagne, sont les rĂ©sultats d’une recherche qui a Ă©tĂ© rendue possible par l’exploration du fonds E. Landau, inĂ©dit jusqu’alors. Ce travail vise Ă  faire connaĂźtre la trajectoire d’une photographe Ă  la fois singuliĂšre en mĂȘme temps qu’exemplaire de l’histoire des femmes photographes du 20Ăšme siĂšcle.

Kathleen Grosset, Laurence Le Guen et David Martens


Un catalogue “Ergy Landau, une vie de photographe” aux Ă©ditions le Bec en L’air avec les textes de Kathleen Grosset, Laurence Le Guen et David Martens.


Exposition Ă  venir  Paris dans l’objectif d’Ergy Landau – Mairie du XVIe arrondissement, Paris du 8 dĂ©cembre 2022 au 8 janvier 2023 par l’association Les Amis d’Ergy Landau.




Commissaires


Kathleen Grosset
a Ă©tĂ© directrice de l’agence Rapho, agence recrĂ©Ă©e par son pĂšre, Raymond Grosset, avec l‘aide d’Ergy Landau, aprĂšs la Seconde Guerre mondiale. PrĂ©sidente d’honneur de la FFAP (FĂ©dĂ©ration Française des Agences de Presse), elle est aujourd’hui prĂ©sidente du CDJM (Conseil de DĂ©ontologie Journalistique et de MĂ©diation). Elle est actuellement dĂ©positaire du fonds Ergy Landau.


Laurence Le Guen
est autrice d’une thĂšse sur les ouvrages photographiques pour enfants, commissaire d’exposition et prĂ©sidente de l’association Les Amis d’Ergy Landau, Laurence Le Guen est chercheuse associĂ©e au laboratoire du Cellam Ă  l’universitĂ© Rennes 2, membre de l’Afreloce et professeure de lettres.


David Martens
est professeur de littĂ©rature française moderne et contemporaine Ă  l’universitĂ© de Louvain (KU Leuven). Il s’intĂ©resse aux rapports de la littĂ©rature avec d’autres mĂ©diums (photographie, expositions…) et a fondĂ© et anime le site  HYPERLINK « http://www.litteraturesmodesdemploi.org » www.litteraturesmodesdemploi.org dĂ©diĂ© Ă  l’exposition de la littĂ©rature et du livre.



La Maison Doisneau et Le Lavoir Numérique

Équipements culturels de l’Établissement Public Territorial Grand-Orly Seine BiĂšvre, le Lavoir NumĂ©rique et la Maison de la Photographie Robert Doisneau ont des missions communes et sont ainsi gĂ©rĂ©s par la mĂȘme Ă©quipe.