Partage


“Eva Barto“ Weak Tongue

Le Plateau Frac ĂŽle-de-France, Paris

du 19 mai au 24 juillet 2022

Le Plateau Frac ĂŽle-de-France


Interview de Xavier Franceschi, directeur du Frac Île-de-France et commissaire de l'exposition,  par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 17 mai 2022, durée 13’18. © FranceFineArt.

PODCAST –  Interview de Xavier Franceschi, directeur du Frac ĂŽle-de-France et commissaire de l’exposition,


par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 17 mai 2022, durée 13’18.
© FranceFineArt.

son Ă  insĂ©rer (click sur remplacer et changer Ă  partir d’un url)

previous arrow
Corinne Mercadier
Corinne Mercadier
Corinne Mercadier
Corinne Mercadier
Corinne Mercadier
Corinne Mercadier
Corinne Mercadier
Corinne Mercadier
Corinne Mercadier
next arrow
Corinne Mercadier
Corinne Mercadier
Corinne Mercadier
Corinne Mercadier
Corinne Mercadier
Corinne Mercadier
Corinne Mercadier
Corinne Mercadier
Corinne Mercadier
previous arrow
next arrow
©Anne-FrĂ©derique Fer, non reportage de la visite de l’exposition avec Eva Barto, le 17 mai 2022.

Extrait du communiqué de presse :



Commissaire de l’exposition : Xavier Franceschi



« ConsidĂ©rant que les biens dĂ©tournĂ©s par leur PrĂ©sident pour vivre dans le faste devaient revenir au peuple, les manifestants n’ont ni saccagĂ© ni pillĂ© les lieux, mais ont souhaitĂ© les ouvrir Ă  la visite en tant que musĂ©e de la corruption ». Tripadvisor – MusĂ©e de la corruption

« C’est assez jouissif, lĂ  on est hors la loi, et lĂ  on ne l’est plus… on a changĂ© qu’une seule virgule. » M/C.R

Du 19 mai au 24 juillet 2022, le Frac ĂŽle-de-France prĂ©sente au Plateau Weak Tongue, première exposition personnelle d’Eva Barto dans une institution parisienne. Weak Tongue s’inscrit dans la continuitĂ© d’une recherche autour des notions de soutien, de support financier, et de leurs ambiguĂŻtĂ©s. Un basculement s’opèrera du 25 juillet au 2 octobre, dans l’exposition Sharp Smile*, qui se tiendra au MACRO Ă  Rome.

Traduction littérale de Langue Faible, Weak Tongue fait référence aux écarts et erreurs de langage et aux comportements douteux et ambivalents qu’ils impliquent. L’exposition se construit à travers l’usage d’une langue de bois affutée se prêtant sans cesse aux retournements. Elle se manifeste dans les manipulations, interprétations et déviations des lois et des règles qui protègent et épargnent, tant ceux qui les font, que ceux qui les contournent.

Weak Tongue exagère la méthode opportuniste en place dans ces stratégies, la livrant par l’entremise de témoignages empruntés, cumulant versions officielles et officieuses, réelles, erronées, ou contradictoires(1). Le basculement d’un discours à l’autre ainsi que le traitement de l’espace d’exposition visant à le neutraliser, instaurent un régime de suspicion et amènent à considérer le contexte dans son ensemble, à mesurer ce qui est dit et tu, laissant la dynamique corruptive se répandre et ne rien épargner.

L’exposition est en consĂ©quence Ă  la fois tĂ©moin, complice et otage des mĂ©canismes mis Ă  l’oeuvre. Elle instaure tout un apparatus de rĂ©vĂ©lations, d’omissions et de protections d’informations, contrainte de livrer certaines de ses donnĂ©es seulement en dehors de son propre cadre et de sa temporalitĂ©, oĂą peuvent alors se dĂ©ployer les Ă©lĂ©ments de sa complĂ©mentaritĂ©*.


1. La méthodes Mithridate, vidéos, 1/3, 2/3,
Le titre fait référence au Roi, qui craignant d’être empoisonné, s’administrait quotidiennement une infime dose de poison afin que son organisme s’y acclimate.

Eva Barto convoque les rapports de pouvoir rĂ©gissant les codes de la propriĂ©tĂ©, notamment Ă  travers l’Ă©tude des discours hĂ©gĂ©moniques, des mĂ©canismes de corruption et des impasses de la loi. Son travail a fait l’objet de plusieurs expositions personnelles, Ă  la galerie gb agency, Ă  la Villa Arson (2016), au Kunstverein Nuremberg, au Kunstlerhaus Stuttgart (2021), et prochainement au MACRO Ă  Rome (2022). Il a Ă©galement Ă©tĂ© prĂ©sentĂ© Ă  la galerie Marcelle Alix (2015), Ă  la Biennale de Rennes et Ă  la Kadist Foundation (2016), Ă  la Fondation d’entreprise Pernod Ricard (2017, 2019), au Wattis Art Center (2017), Ă  la galerie Max Mayer (2018, 2021), au musĂ©e de la SĂ©cession (2018), Ă  la Biennale d’Anafi (2018), au Grand CafĂ© (2020) … LaurĂ©ate de la bourse Étant DonnĂ© en collaboration avec le SculptureCenter New York, elle poursuivra en septembre 2022 une recherche autour des vides juridiques. En 2016, elle crĂ©e le projet Ă©ditorial Buttonwood.Press. Elle est co-fondatrice du collectif de droits des travailleur-euses de l’art La Buse et co-anime l’Ă©mission ForTune sur * Duuu Radio. Depuis 2019, elle enseigne Ă  l’École des Beaux-Arts de Lyon.

Patrice L’Écuyer dans « Les détecteurs de mensonges » 1990-2021, Radio Canada. Photo : Jean-Pierre Karsenty
Patrice L’Écuyer dans « Les détecteurs de mensonges » 1990-2021, Radio Canada. Photo : Jean-Pierre Karsenty