Partage


“Shirley Jaffe, une AmĂ©ricaine Ă  Paris“ 
RĂ©trospective

au Centre Pompidou, Paris

du 20 avril au 29 août 2022

Centre Pompidou


Interview de FrĂ©dĂ©ric Paul, conservateur, collections contemporaines, MusĂ©e national d’art moderne et commissaire de l'exposition,

PODCAST –  Interview de FrĂ©dĂ©ric Paul, conservateur, collections contemporaines, MusĂ©e national d’art moderne et commissaire de l’exposition,


par Anne-FrĂ©dĂ©rique Fer, Ă  Paris, le 19 avril 2022, durĂ©e 26’30.
© FranceFineArt.

son Ă  insĂ©rer (click sur remplacer et changer Ă  partir d’un url)

previous arrow
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
next arrow
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
Shirley Jaffe, une AmŽricaine ˆ Paris
previous arrow
next arrow
©Anne-Fréderique Fer, présentation presse, le 19 avril 2022.

Extrait du communiqué de presse :



Portrait de l’artiste Shirley Jaffe. Bibliothùque Kandinsky, Mnam-Cci, Centre Pompidou. Photographe : Jean-Christophe Mazur.
Portrait de l’artiste Shirley Jaffe. Bibliothùque Kandinsky, Mnam-Cci, Centre Pompidou. Photographe : Jean-Christophe Mazur.
Shirley Jaffe, Sans titre, 1957 133,5 x 152,5 cm, huile sur toile. Coll. Centre Pompidou, dation 2020. © Centre Pompidou, Mnam- Cci/ Audrey Laurans/Dist. RMN-GP. © Adagp, Paris, 2022.
Shirley Jaffe, Sans titre, 1957 133,5 x 152,5 cm, huile sur toile. Coll. Centre Pompidou, dation 2020. © Centre Pompidou, Mnam- Cci/ Audrey Laurans/Dist. RMN-GP. © Adagp, Paris, 2022.
Shirley Jaffe, Networking, 2007 73 x 60 cm, huile sur toile. Ph. Bertrand Huet / tutti image Courtesy Estate Shirley Jaffe et Galerie Nathalie Obadia, Paris/Bruxelles. © Adagp, Paris, 2022.
Shirley Jaffe, Networking, 2007, 73 x 60 cm, huile sur toile. Ph. Bertrand Huet / tutti image Courtesy Estate Shirley Jaffe et Galerie Nathalie Obadia, Paris/Bruxelles. © Adagp, Paris, 2022.

Commissariat :

FrĂ©dĂ©ric Paul, conservateur, collections contemporaines, MusĂ©e national d’art moderne




Peintre amĂ©ricaine installĂ©e Ă  Paris depuis les annĂ©es 1950, Shirley Jaffe (1923 – 2016) est une rĂ©fĂ©rence de la peinture abstraite du tournant des 20e et 21e siĂšcles. Non sans provocation, elle affirmait avoir dĂ©couvert Pierre Bonnard Ă  New York puis Jackson Pollock et Andy Warhol Ă  Paris.




Cette exposition constitue sa premiĂšre rĂ©trospective. Suivant un dĂ©roulement chronologique, l’accrochage prĂ©sente ses dĂ©buts expressionnistes abstraits, suivis des deux ruptures radicales conduisant Ă  l’abandon de la gestualitĂ© Ă  la fin des annĂ©es 1960 et aux grandes toiles caractĂ©ristiques de la maturitĂ© par leur formes libres et unies et la prĂ©sence d’un blanc incisif. Il souligne aussi la voie parallĂšle suivie avec ses « gouaches » sur papier, d’exĂ©cution rapide, contrairement aux tableaux, trĂ©pidants comme la vie urbaine, mais toujours longs Ă  aboutir. Shirley Jaffe tenait pour elle-mĂȘme un « journal » de ses tableaux en cours. En regard des oeuvres, on dĂ©couvrira ces prĂ©cieuses notes d’atelier et des archives inĂ©dites conservĂ©es Ă  la bibliothĂšque Kandinsky.




AprĂšs son dĂ©cĂšs en 2016, un ensemble de douze toiles, versĂ© par dation Ă  l’État français, a Ă©tĂ© reçu par le MusĂ©e national d’art moderne en 2019.




L’exposition est prĂ©sentĂ©e au Kunstmuseum de BĂąle (25 mars – 30 juillet 2023) et au musĂ©e Matisse Ă  Nice (11 octobre 2023 – 8 janvier 2024) dans des parcours adaptĂ©s Ă  chaque lieu.




#ExpoShirleyJaffe

 

 

NĂ©e en 1923 dans le New Jersey, Shirley Jaffe Ă©tudie Ă  Cooper Union, Ă  New York, qu’elle quitte pour Paris, oĂč elle se fixe en 1949. Proche de Jules Olitski, Al Held, Jean-Paul Riopelle, Sam Francis, elle est rapidement reconnue comme une peintre majeure de la nouvelle abstraction. Elle fait partie de la communautĂ© d’artistes amĂ©ricains installĂ©s en France aprĂšs-guerre. Elle sous-loue l’atelier de Louise Bourgeois dans la mĂȘme rue que Joan Mitchell avec qui elle entretient une dynamique Ă©mulation, notamment Ă  la galerie Fournier qui les reprĂ©sente longtemps.

Le Centre culturel amĂ©ricain de Paris l’expose en trio avec Sam Francis et Kimber Smith en 1958. Puis c’est en Suisse Ă  Berne et Ă  BĂąle qu’elle fait ses premiĂšres expositions personnelles en galerie. BĂąle oĂč elle trouvera en la personne d’Arnold RĂŒdlinger, directeur de la Kunsthalle, un soutien zĂ©lĂ© et communicatif. Dans les annĂ©es 1960, elle tourne le dos Ă  des dĂ©buts prometteurs dans l’esprit de l’Expressionnisme abstrait. D’abord en 1963-64, grĂące Ă  une bourse de la Fondation Ford qui l’éloigne Ă  Berlin, puis en 1969 lors de sa deuxiĂšme exposition personnelle chez Jean Fournier, oĂč elle surprend en Ă©vacuant toute gestualitĂ©.

À partir des annĂ©es 1970, se dĂ©veloppe son Ă©criture personnelle aux contours ciselĂ©s qui, sans permettre de l’assimiler Ă  la vague Hard Edge alors dĂ©clinante, la tient Ă  Ă©gale et respectueuse distance de ses anciens pairs expressionnistes amĂ©ricains et des tenants europĂ©ens de l’art concret comme Gottfried Honegger, qui l’admire. Sa gĂ©omĂ©trie est bien ordonnĂ©e, mais savamment contrariĂ©e, toujours dĂ©voyĂ©e, alĂ©atoire en apparence, mais scrupuleusement dictĂ©e par une exigence implacable. Jaffe rĂ©pugnait Ă  voir des paysages naturels dans ses tableaux prĂ©cĂ©dents, les oeuvres sont dĂ©sormais d’inspiration urbaine, damiers et stĂšles d’abord, puis solides blocs mĂ©thodiquement disjoints, isolĂ©s par un ciment blanc de plus en plus insinuant. Depuis qu’elle dĂ©couvre le chantier de dĂ©molition de l’ancienne gare Montparnasse en 1967, l’idĂ©e de chaos est une mĂ©taphore et un moteur jubilatoire pour cette artiste patiente et organisĂ©e.

En 1969, elle s’installe dans le 5e arrondissement, rue Saint-Victor – atelier qu’elle ne quittera plus, et oĂč elle peindra jusqu’à la derniĂšre minute. De nombreux artistes, jeunes ou moins, inconnus ou cĂ©lĂšbres, viennent lui rendre visite dans cet atelier : Polly Apfelbaum, Beatriz Milhazes, Sarah Morris, Bernard Piffaretti, Charline von Heyl, Amy Sillman
 Elle en retrouvera certains en rejoignant la Galerie Nathalie Obadia Ă  la fin des annĂ©es 1990.

PersonnalitĂ© secrĂšte, bien qu’hospitaliĂšre, curieuse des autres, mais discrĂšte Ă  l’extrĂȘme sur sa vie personnelle, elle ne manifestera jamais publiquement ses convictions fĂ©ministes, malgrĂ© l’amitiĂ© qui la lia plusieurs dĂ©cennies Ă  l’historienne engagĂ©e Linda Nochlin.




Les publications

L’exposition est accompagnĂ©e d’un catalogue publiĂ© par Bernard Chauveau Ă©dition en coĂ©dition avec le Centre Pompidou, rĂ©unissant des textes de Svetlana Alpers, Claudine Grammont et FrĂ©dĂ©ric Paul ainsi qu’une interview inĂ©dite par Robert Kushner.

AprĂšs les trois volumes respectivement consacrĂ©s Ă  Martin BarrĂ©, Simon HantaĂŻ et James Bishop, l’éditeur ER Publishing fera paraĂźtre un Transatlantique – Shirley Jaffe rassemblant, selon la formule de la collection, essais et tĂ©moignages.