Partage


“Victor Hugo. Dessins“ Dans l’intimité du génie

à la Maison Victor Hugo, Paris

du 10 juin au 21 novembre 2021

Maison Victor Hugo

Interview de Gérard Audinet, conservateur général du patrimoine, directeur des Maisons de Victor Hugo, Paris / Guernesey, et commissaire de l’exposition, par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 9 juin 2021, durée 12’51. © FranceFineArt.

PODCAST Interview de Gérard Audinet, conservateur général du patrimoine, directeur des Maisons de Victor Hugo, Paris / Guernesey, et commissaire de l’exposition,

par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 9 juin 2021, durée 12’51.© FranceFineArt.

son à insérer (click sur remplacer et changer à partir d’un url)

previous arrow
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
next arrow
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
Victor Hugo. Dessins.
previous arrow
next arrow
©Anne-Fréderique Fer, présentation presse, le 9 juin 2021.

Victor Hugo, Crépuscule, 1854 © Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey.
Victor Hugo, Crépuscule, 1854 © Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey.
Victor Hugo, Hugo, Victor , Dessinateur, Avant 1862, 3e quart du 19e siècle. Maison de Victor Hugo - Hauteville House. 2015.0.31FOL21.1. CC0 Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey . Arts graphiques. Dessin. Plume ; Lavis ; Fusain ; Gouache ; Aquarelle ; Pochoir ; Encre. Papier vélin.
Victor Hugo, Hugo, Victor , Dessinateur, Avant 1862, 3e quart du 19e siècle. Maison de Victor Hugo – Hauteville House. 2015.0.31FOL21.1. CC0 Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey . Arts graphiques. Dessin. Plume ; Lavis ; Fusain ; Gouache ; Aquarelle ; Pochoir ; Encre. Papier vélin.
Victor Hugo, Paysage aux trois arbres, 1850 © Paris Musées / Maisons de Victor Hugo - Hauteville House.
Victor Hugo, Paysage aux trois arbres, 1850 © Paris Musées / Maisons de Victor Hugo – Hauteville House.
Victor Hugo, Femme masquée retenant son manteau, 1866 © Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey.
Victor Hugo, Femme masquée retenant son manteau, 1866 © Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey.
Victor Hugo, Champignon © Maisons de Victor Hugo Paris- Guernesey/Paris Musées.
Victor Hugo, Champignon © Maisons de Victor Hugo Paris- Guernesey/Paris Musées.
Victor Hugo, Souvenir d’Espagne, 1850 © Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey.
Victor Hugo, Souvenir d’Espagne, 1850 © Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey.

Extrait du communiqué de presse :



Commissaire :
Gérard Audinet, directeur des Maisons de Victor Hugo Paris et Guernesey



Victor Hugo dessine pour sa famille, ses amis, ses intimes, à partir de 1830. C’est son jardin secret et son espace de liberté. Il laisse libre cours à son imagination, tente des expériences, ne s’impose aucune règle. Il y engage toute sa personnalité : du poète à l’amoureux en passant par l’homme engagé. L’oeuvre graphique de Victor Hugo fascine encore aujourd’hui par sa puissance onirique et sa modernité.

Cette exposition propose sur les deux étages du musée de faire entrer le visiteur dans l’intimité du dessinateur, dans ses multiples ateliers symboliques. Du fait de la fragilité des oeuvres qui en limite l’exposition, c’est une occasion rare, à ne pas manquer, de voir réunis autant de chefs-d’œuvre et de feuilles rares pour appréhender le génie artistique de Victor Hugo.

Au premier étage du musée, l’exposition explore cinq thèmes :

L’amitié pour atelier : Célestin Nanteuil, peintre et graveur appartenant au cercle des romantiques, semble avoir joué un rôle important dans l’évolution de la pratique du dessin chez Victor Hugo, née lors de ses voyages d’été. Même si les échanges entre les deux hommes, dans l’intimité de leurs conversations, se sont perdus, leurs oeuvres témoignent de cette amitié artistique.

L’atelier partagé : Victor Hugo, s’il a gardé ses dessins dans le cercle étroit de ses intimes, voire pour son seul plaisir, a cependant accepté très tôt de les voir publiés par la gravure. La confrontation de ces oeuvres montre le lien profond entre le dessin de Victor Hugo et l’art de la gravure, dans le traitement de l’ombre et de la lumière. La transcription de ses dessins majeurs a aussi suscité la création de planches particulièrement spectaculaires.

Le monde pour atelier : Les voyages ont été le véritable laboratoire pour Hugo qui approfondit sa technique. Il apporte une vision très personnelle dans le traitement des paysages croqués sur le vif ou dessinés de mémoire.

L’amour pour atelier : Juliette Drouet fut véritablement la première et plus passionnée collectionneuse de dessins de Victor Hugo. Ce désir de possession continuait le désir amoureux. Mais ce lien intime, s’est prolongé dans la création. Si les voyages d’été avec Juliette furent le creuset du dessin pour Victor Hugo, c’est dans sa salle à manger, qu’en 1850, il installe son atelier et réalise ses plus grands chefs-d’oeuvre.

L’humanité pour atelier : Le Poème de la Sorcière, est le dernier grand cycle de dessins créé par Victor Hugo. Cet ensemble de dessins a pour thème un procès de sorcière à charge contre les juges et inquisiteurs. D’une incroyable vivacité de trait, les personnages : juges, badauds, bourreaux, sorcières et démons incarnent le combat de Victor Hugo pour la justice et les valeurs humanistes.

Se glissant dans l’appartement de Victor Hugo, au deuxième étage, l’exposition joue le jeu de la confrontation avec les salles.

La bataille pour atelier évoque la fraternité d’arme des romantiques luttant par la caricature, autour de la toile représentant la Bataille d’Hernani : la pièce de théâtre qui révolutionna l’art dramatique et imposa le Romantisme en France.

Paris pour atelier évoque un regard unique sur la ville.

L’atelier du décorateur rappelle cet autre aspect de la créativité du poète qui passe aussi par le dessin.

L’amour pour atelier (encore) revient sur ces dons de dessin qui ont rythmé cinquante ans de passion avec Juliette.

Le deuil pour atelier montre, avec l’exceptionnel ensemble de dessins fait à Vianden en 1871, le véritable chant du cygne du dessinateur.

L’âme pour atelier, enfin, s’arrête sur les oeuvres ultimes.





Autour de l’exposition, Victor Hugo. Dessins. Dans l’intimité du génie


Parution d’un beau livre monographique : Victor Hugo. Dessins aux Éditions Paris Musées

Si Hugo n’a guère voulu montrer ses dessins de son vivant, des artistes phares ont depuis reconnu son audace, tel André Breton, qui y vit « des tableaux où la plus puissante imagination se donne cours ».

À l’occasion de la réouverture, Gérard Audinet, directeur des Maisons de Victor Hugo, propose à partir de la riche collection du musée une véritable monographie sur l’oeuvre graphique du créateur. Il s’attache ici à suivre pas à pas, année après année, l’intense fièvre graphique du poète, faisant de cette étude une véritable monographie. Cet ouvrage dévoile l’incroyable fécondité et la pleine liberté d’un écrivain dessinateur dont les yeux et la plume ne cessèrent de fouiller l’obscurité. Les Maisons de Victor Hugo, Paris / Guernesey conservent aujourd’hui plus de sept cents feuilles, parmi lesquelles de très nombreux chefs d’oeuvre. Dessinateur hors pair, Victor Hugo a laissé une oeuvre prolifique. Cet ouvrage s’attachera à en donner des clés de lecture et à suivre.