Partage


“a ppr oc he” Salon photographique – 4e édition

3 lieux à Paris : Galerie Papillon, christian berst art brut et Espace Bertrand Grimond

du 26 au 30 mai 2021

a ppr oc he

PODCAST - Interview de Emilia Genuardi, co-fondatrice et directrice d'a ppr oc he
et de Elsa Janssen, associée, co-directrice artistique d'a ppr oc he, par Anne-Frédérique Fer, enregistrement réalisé par téléphone, entre Paris et Paris, le 14 mai 2021, durée 18’44. © FranceFineArt.
(photographies, pour Elsa Janssen © Thibaut VOISIN, pour Emilia Genuardi © Marie-Sophie Leturq)

PODCAST –  Interview de Emilia Genuardi, co-fondatrice et directrice d’a ppr oc he et de Elsa Janssen, associée, co-directrice artistique d’a ppr oc he,

par Anne-Frédérique Fer, enregistrement réalisé par téléphone, entre Paris et Paris, le 14 mai 2021, durée 18’44,
© FranceFineArt
(photographies, pour Elsa Janssen © Thibaut VOISIN, pour Emilia Genuardi © Marie-Sophie Leturq)


previous arrow
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
next arrow
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
Òa ppr oc heÓ Salon photographique Ð 4e Ždition
previous arrow
next arrow

© Anne-Frédérique Fer, journée professionnelle, le 25 mai 2021.


PODCAST - Interview de Lucas Leffler, représenté par Galerie Intervalle, par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 25 mai 2021, durée 9’59. © FranceFineArt.

PODCAST –  Interview de Lucas Leffler, représenté par Galerie Intervalle,

par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 25 mai 2021, durée 9’59,
© FranceFineArt


PODCAST - Interview de Coraline de Chiara, représentée par Galerie Claire Gastaud, par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 25 mai 2021, durée 10’22. © FranceFineArt.

PODCAST –  Interview de Coraline de Chiara, représentée par Galerie Claire Gastaud,

par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 25 mai 2021, durée 10’22,
© FranceFineArt


Coraline de Chiara, Adhérence, 2020. Gouache et cyanotype sur papier 20x30cm. Pièce unique. © Coraline de Chiara / Courtesy Galerie Claire Gastaud.
Coraline de Chiara, Adhérence, 2020. Gouache et cyanotype sur papier 20x30cm. Pièce unique. © Coraline de Chiara / Courtesy Galerie Claire Gastaud.
Edouard Taufenbach & Régis Campo, Le Bleu du ciel - Partition & schéma de vol, réalisé dans le cadre du Prix Swiss Life à 4 Mains. © Edouard Taufenbach & Régis Campo.
Edouard Taufenbach & Régis Campo, – Partition & schéma de vol, réalisé dans le cadre du Prix Swiss Life à 4 Mains. © Edouard Taufenbach & Régis Campo.
Ellen Carey, Dings & Shadows, 2017-2018 (#27). Photogramme en couleur Epreuve chromogénique. Nu: 60 x 50 cm Encadré: 79 x 67 cm. Signé par l'artiste au verso. Pièce unique. © Ellen Carey /  Courtesy of the Artist and Galerie Miranda, Paris.
Ellen Carey, Dings & Shadows, 2017-2018 (#27). Photogramme en couleur Epreuve chromogénique. Nu: 60 x 50 cm Encadré: 79 x 67 cm. Signé par l’artiste au verso. Pièce unique. © Ellen Carey / Courtesy of the Artist and Galerie Miranda, Paris.
Filip Berendt, Monomyth II G, 2016/2017. Tirage à encres pigmentaires sur dibond, peinture acrylique, MDF, 50×70 cm. Pièce unique. © Filip Berendt / Courtesy l’étrangère.
Filip Berendt, Monomyth II G, 2016/2017. Tirage à encres pigmentaires sur dibond, peinture acrylique, MDF, 50×70 cm. Pièce unique. © Filip Berendt / Courtesy l’étrangère.
Jean-Claude Ruggirello, In dust we trust II, 2018. Collage photo, cendre, papier. 64x48 cm. Pièce unique / Courtesy de l’artiste et Galerie Papillon.
Jean-Claude Ruggirello, In dust we trust II, 2018. Collage photo, cendre, papier. 64×48 cm. Pièce unique / Courtesy de l’artiste et Galerie Papillon.
Katrien de Blauwer, Isabelle (37), 2019. 9,2 x 12,6 cm. Collage photographique. Pièce unique. © Katrien de Blauwer / Courtesy Galerie Les Filles du Calvaire.
Katrien de Blauwer, Isabelle (37), 2019. 9,2 x 12,6 cm. Collage photographique. Pièce unique. © Katrien de Blauwer / Courtesy Galerie Les Filles du Calvaire.
Le fétichiste, Sans titre, 1999. Tirage argentique d’époque 15 x10 cm . Pièce unique / Courtesy Christian Berst Art Brut.
Le fétichiste, Sans titre, 1999. Tirage argentique d’époque 15 x10 cm . Pièce unique / Courtesy Christian Berst Art Brut.
Lucas Leffler, Zilverbeek #6, 2019. 40 cm x 60 cm. Tirage analogique réalisé en chambre noire avec la boue provenant de Silver Creek. édition de 4 (en raison du processus, chaque impression est différente). Pièce Unique. © Lucas Leffler / Courtesy Intervalle.
Lucas Leffler, Zilverbeek #6, 2019. 40 cm x 60 cm. Tirage analogique réalisé en chambre noire avec la boue provenant de Silver Creek. édition de 4 (en raison du processus, chaque impression est différente). Pièce Unique. © Lucas Leffler / Courtesy Intervalle.
Patrick Waterhouse, Nangala Waiting for Iguana / Restricted with Julie Nangala Robertson, 2014 – 2018. Peinture acrylique sur tirage à encre pigmentaire. 88 x 70 cm / encadré 110,6 x 92,3 cm. Pièce Unique (PW052). © Patrick Waterhouse / Courtesy The Ravestijn Gallery.
Patrick Waterhouse, Nangala Waiting for Iguana / Restricted with Julie Nangala Robertson, 2014 – 2018. Peinture acrylique sur tirage à encre pigmentaire. 88 x 70 cm / encadré 110,6 x 92,3 cm. Pièce Unique (PW052). © Patrick Waterhouse / Courtesy The Ravestijn Gallery.
Roger Catherineau, Photogramme, c.1957-1958. Tirage d'époque, réalisé par l'artiste, 30,4 x 39,8 cm. Tampon de l'artiste au verso. N° Inv. RC2010003
Pièce unique. © Roger Catherineau / Estate Éric Rémy. Courtesy Les Douches La Galerie, Paris.
Roger Catherineau, Photogramme, c.1957-1958. Tirage d’époque, réalisé par l’artiste, 30,4 x 39,8 cm. Tampon de l’artiste au verso. N° Inv. RC2010003Pièce unique. © Roger Catherineau / Estate Éric Rémy. Courtesy Les Douches La Galerie, Paris.

Extrait du communiqué de presse :





Emilia Genuardi, cofondatrice et directrice
Elsa Janssen, directrice
Léa Chauvel-Lévy et Tristan Lund, direction artistique






Introduction



À chaque nouvelle édition, son défi.

Cette année, le challenge est décuplé. a ppr oc he s ’adapte et se transforme, en concertation avec les galeries, pour faire face à une situation inédite. Ensemble, nous avons fait preuve d’innovation, de flexibilité et d’agilité afin de construire un nouveau modèle de salon marchand, qui se déroulera exceptionnellement au sein même des galeries. Un retour aux sources, là où nous, curateurs, amateurs, institutionnels et collectionneurs venons nous inspirer et nous nourrir.

Un format unique, mû par cette envie originelle du salon : réinventer sans cesse, ensemble.

Depuis sa création en 2017, a ppr oc he propose une sélection d’oeuvres qui réunit plusieurs approches du médium photographique. Salon à échelle humaine, construit comme une exposition, privilégiant des solo shows, a ppr oc he se dédie pour la première fois aux pièces uniques : un parti pris qui précise la place de la photographie dans l’art contemporain. La critique d’art et commissaire Léa Chauvel-Lévy, ainsi que le conseiller artistique Tristan Lund, ont joint leurs regards aux nôtres afin de réunir un contenu artistique pluriel et ambitieux. 

Les artistes sélectionnés tiennent tous une place à la fois marquée et singulière dans la création contemporaine. Certains ne se considèrent pas photographes, d’autres le revendiquent. D’origines et de générations différentes, ils partagent des préoccupations communes. 

Marco Barbon, Filip Berendt, Claudia Larcher et Katrien de Blauwer, tentent chacun à leur manière de redéfinir notre environnement connu. La mémoire, le souvenir et les références du passé sont les bases de réflexions de Ken Matsubara, Patrick Waterhouse et Lucas Leffler. La photographie continue à être explorée pour ses propriétés essentielles à travers les oeuvres d’Ellen Carey, de Coraline de Chiara et de Roger Catherineau. Tandis que Vincent Ballard et Jean-Claude Ruggirello jouent avec la matérialité de l’image pour la rendre sculpture, Laurent Lafolie et Sylvain Couzinet-Jacques revisitent la figure humaine et le portrait. À travers ses oeuvres Thomas Devaux franchit les limites entre photographie, peinture et dessin. Enfin, le marchand Christian Berst nous plonge dans l’anatomie d’une mythologie individuelle à travers le témoignage compulsif d’un auteur anonyme. 

Pour la première fois aussi, a ppr oc he allie photographie et musique et accueille le duo lauréat du Prix Swiss Life à 4 mains 2020, prix initié par la Fondation Swiss Life. Edouard Taufenbach et Régis Campo dévoilent leur oeuvre commune Le Bleu du ciel, qui cherche, à partir du sujet de l’hirondelle, à développer une représentation sensible du passage du temps, du mouvement, des échanges et des circulations au sein d’un espace. 

Nous tenons à remercier chaleureusement les galeries qui accueilleront le salon pour cette édition inédite (christian berst art brut, Galerie Papillon, Espace Bertrand Grimont), avec pour message l’envie de se fédérer au sein d’un salon marchand dont l’enjeu reste inchangé : faire naître des rencontres et des discussions entre les artistes, les galeries, les collectionneurs et le public d’a ppr oc he.

Emilia Genuardi & Elsa Janssen






Éditos par les directeurs artistiques

Il n’y a pas de photographie sans désir. Les premières photographies que Hervé Guibert a aimées, n’étaient pas des photographies. Il avait mis sous verre, sur son bureau, des pochettes de disques et avec sa bouche, parfois, il soufflait dessus. La buée faisait disparaître et réapparaître l’image, réchauffée par son haleine. C’était son jeu, son exploration, son expérience sensible de l’apparition. Au début de l’histoire de la photographie, avant que l’on puisse fixer l’image, elle volait, disparaissait, jouait des tours à sa façon à celui qui voulait la dompter, la rendre captive. Sur cuir, sur verre, sur pierre, l’image du monde n’était pas docile. 

La photographie, dans sa dimension exploratoire telle qu’elle s’est écrite au moment de sa proto-histoire, a ouvert des portes à certaines expressions artistiques contemporaines. Avant qu’il ne soit techniquement possible de fixer et stabiliser l’image, les expérimentations photographiques avaient en effet lieu sur cuir, sur verre, sur étain recouvert de bitume de Judée, ou à l’aide de résine de gaïac. La génération d’artistes présentée au sein du Salon a ppr oc he renoue avec cette tradition empirique, expérimentale, qui cherche à la façon des pionniers à fixer l’image du monde sur des supports variés. Autant de voies possibles pour affirmer que l’art contemporain a eu et aura encore besoin de la photographie comme une de ses inspirations essentielles. 

Léa Chauvel-Lévy






C’est un salon qui célèbre la sculpture autant que la photographie, en exposant des artistes qui emmènent le médium au-delà des limites de la pure représentation. 

Ce qui me passionne chez ces artistes, c’est leur reconnaissance des possibilités de l’objet qui porte l’image. Comment ses qualités nous déplacent-elles ou nous amènent-elles à nous poser davantage de questions et quelle est la relation entre l’objet et l’image qui y est représentée ? 

Ce sont des artistes libérés des deux dimensions du tirage, ne se conformant pas aux traditions de parfaite reproductibilité attendues en photographie, reconnaissant que le fait de pouvoir voir la main de l’artiste par des techniques de chambre noire, le collage ou l’application de peinture, propulse le spectateur dans un état d’esprit différent. Qu’il s’agisse de se délecter des outils du métier dans les sculptures murales de Vincent Ballard, de s’interroger sur la politique de la prise de vue dans l’oeuvre de Patrick Waterhouse ou de condenser l’espace architectural par le collage dans l’oeuvre de Claudia Larcher — ils attirent l’attention sur les limites de la photographie conventionnelle. Ils reconnaissent que le geste visible de l’artiste rend ces oeuvres et leur message plus mémorables, plus stimulants et plus excitants. 

Plutôt que la photographie comme un outil pour représenter quelque chose ou quelqu’un, les techniques sculpturales employées par nombre de ces artistes enracinent le message dans l’objet directement devant nous plutôt que dans l’image photographique transitoire et toujours reproductible. 

Tristan Lund





Les artistes de la 4ème édition 2020/2021

01 Vincent Ballard Galerie Lumière des roses (fr)

02 Marco Barbon Galerie Clémentine de la Féronnière (fr)

03 Filip Berendt l’étrangère (uk) 

04 Katrien de Blauwer Galerie Les filles du calvaire (fr) 

05 Ellen Carey Galerie Miranda (fr)

06 Roger Catherineau Les Douches La Galerie (fr)

07 Coraline de Chiara Galerie Claire Gastaud (fr)

08 Sylvain Couzinet-Jacques Galerie C (ch + fr)

09 Thomas Devaux Galerie Bertrand Grimont (fr)

10 Laurent Lafolie Galerie Binome (fr)

11 Claudia Larcher Galerie 22,48m2 (fr)

12 Lucas Leffler Galerie Intervalle (fr)

13 Le fétichiste christian berst art brut (fr) 

14 Ken Matsubara Galerie Eric Mouchet (fr)

15 Jean-Claude Ruggirello Galerie Papillon (fr)

16 Patrick Waterhouse The Ravestijn Gallery (nl)

17 Edouard Taufenbach & Régis Campo Prix Swiss Life à 4 mains






Les informations pratiques : horaires d’ouverture au public, entrée libre sur réservation obligatoire :

Mercredi 26 mai 2021: 13 – 20h Ouvert au public, sur réservation

Jeudi 27 mai 2021 : 13 – 20h Ouvert au public, sur réservation

Vendredi 28 mai 2021 : 13 – 20h Ouvert au public, sur réservation

Samedi 29 mai 2021 : 13 – 20h Ouvert au public, sur réservation

Dimanche 30 mai 2021 : 13 – 18h Ouvert au public, sur réservation

1- Galerie christian berst art brut : 3 – 5, passage des Gravilliers 75003 Paris

2- Galerie Papillon : 13, rue Chapon 75003 Paris

3- Espace Bertrand Grimond: 43, rue de Montmorency 75003 Paris

Réservation obligatoire sur  http://www.approche.paris à partir du 1er mai 2021