Partage


“Figure d’artiste“

au Louvre, la Petite Galerie, Paris

du 25 septembre 2019 au 29 juin 2020 (prolongée jusqu’au 5 juillet 2021)

Musée du Louvre.fr

Petite Galerie Louvre.fr

Le musée du Louvre ouvre ses portes le 6 juillet 2020. Pour assurer à tous une visite en toute sécurité, le Louvre modifie ses conditions d’entrée : la réservation d’un créneau horaire https://www.ticketlouvre.fr/louvre/b2c/index.cfm et le port du masque sont obligatoires.

PODCAST Interview de Chantal Quillet, agrégée de lettres classiques et co-commissaire de l’exposition

par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 23 septembre 2019, durée 9’46. © FranceFineArt.

son à insérer (click sur remplacer et changer à partir d’un url)

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider
©Anne-Fréderique Fer, vernissage, le 23 septembre 2019.

Élisabeth Louise Vigée Le Brun, Madame Vigée Le Brun et sa fille, 1786. Huile sur bois, 1,32 x 1,12 m. Paris, musée du Louvre, département des Peintures, INV 3069. © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux.
Élisabeth Louise Vigée Le Brun, Madame Vigée Le Brun et sa fille, 1786. Huile sur bois, 1,32 x 1,12 m. Paris, musée du Louvre, département des Peintures, INV 3069. © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux.
Albrecht Dürer, Portrait de l’artiste tenant un chardon, 1493. Parchemin collé sur toile, 72 x 59 cm. Paris, musée du Louvre, département des Peintures, RF 2382. © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Ollivier.
Albrecht Dürer, Portrait de l’artiste tenant un chardon, 1493. Parchemin collé sur toile, 72 x 59 cm. Paris, musée du Louvre, département des Peintures, RF 2382. © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Ollivier.
Luis Eugenio Meléndez, Portrait de l’artiste, 1746. Huile sur toile, 1 x 0,82 m, Paris musée du Louvre, département des Peintures, RF 2537. © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi.
Luis Eugenio Meléndez, Portrait de l’artiste, 1746. Huile sur toile, 1 x 0,82 m, Paris musée du Louvre, département des Peintures, RF 2537. © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi.

Extrait du communiqué de presse :

Commissaires de l’exposition :
Chantal Quillet, agrégée de lettres classiques,
Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre.
Chef de projet : Florence Dinet, musée du Louvre.




À partir du 25 septembre 2019, la Petite Galerie – l’espace d’éducation artistique et culturelle du musée du Louvre – propose pour sa 5e édition une exposition sur le thème de la figure de l’artiste. Cette thématique vient accompagner le cycle d’expositions que le musée consacre en 2019-2020 aux génies de la Renaissance : Vinci, Donatello, Michel-Ange ou Altdorfer.

Si c’est à la Renaissance que les artistes affirment leur indépendance et revendiquent la particularité de leur statut, la figure de l’artiste a une histoire beaucoup plus ancienne. La Petite Galerie propose d’explorer la manière dont le créateur est passé du statut d’artisan, pour la plupart du temps anonyme à l’époque antique, à celui d’artiste célébré, à partir de la Renaissance, au point de devenir héros de roman ou personnage de légende.

La littérature est donc naturellement l’art invité de cette 5e saison, avec la volonté d’illustrer le lien ancien qui existe entre les arts visuels et les écrits. L’exposition, composée d’une quarantaine d’oeuvres issues des huit départements patrimoniaux du Louvre s’accompagne ainsi de cartels littéraires et vise à décrire, en 4 salles, l’émergence et l’affirmation de la figure de l’artiste, de l’Antiquité au XIXe siècle :



Signatures
Plusieurs oeuvres antiques signées illustrent tôt dans l’histoire la volonté de l’artisan d’affirmer son savoir-faire : dédicace ou signature apparaissant ainsi comme un indice essentiel de l’identité de l’artiste.



Autoportraits
A la Renaissance, les artistes s’émancipent de leur statut d’artisan en développant le genre de l’autoportrait. Parmi les plus célèbres autoportraits présents dans les collections du Louvre, Albrecht Dürer et son Portrait de l’artiste tenant un chardon (1493) dialogue ici entre autres avec le Portrait de l’artiste au chevalet de Rembrandt (1660).



Vie d’artistes
L’histoire de l’art tout comme la littérature aime présenter les artistes comme des créateurs de génie dignes d’être racontés par leur pairs et devenant ainsi des sujets à part entière.



L’Académie et le Salon
L’Académie royale de peinture et de sculpture fondée en 1648, remplacée en 1793 par l’Académie des Beaux-Arts, et le Salon, première exposition temporaire d’art contemporain apportent, sous le regard de la critique, la reconnaissance et les commandes aux artistes avant qu’ils ne soient consacrés par leur entrée au musée.

Tout au long de l’exposition, des cartels illustrés portant sur les œuvres artistiques et littéraires ainsi que des dispositifs vidéo et numérique sur l’art de la copie incitent le visiteur à observer des détails et apportent de précieux éléments de contexte. Un espace de lecture est enfin aménagé pour découvrir l’exposition plus en profondeur à travers son catalogue.