Partage

“Charlotte Mano” Thank you mum

LaurĂ©ate 2020 – Prix HSBC pour la Photographie

Atelier EXB / Éditions Xavier Barral

Atelier EXB
Prix HSBC
Charlotte Mano

PODCAST -  Interview de Chantal Stoman, enregistrement réalisé par téléphone, par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 21 mai 2020, durée 24’10. © FranceFineArt.
(photo © Benli Judelewicz)

PODCAST –  Interview de Charlotte Mano,

par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 12 juin 2020, durée 23’02. © FranceFineArt.


1ère et 4ème de couverture " Thank you mum" de Charlotte Mano. Prix HSBC pour la Photographie 2020 - Atelier EXB / Éditions Xavier Barral. 
Autoportrait de Charlotte Mano. © Charlotte Mano
1ère et 4ème de couverture  » Thank you mum«  de Charlotte Mano. Prix HSBC pour la Photographie 2020 – Atelier EXB / Éditions Xavier Barral.

Autoportrait de Charlotte Mano. © Charlotte Mano
Charlotte Mano, Thank you mum, © Charlotte Mano.
Charlotte Mano, Thank you mum, © Charlotte Mano.
Charlotte Mano, Thank you mum, © Charlotte Mano.
Charlotte Mano, Thank you mum, © Charlotte Mano.
Charlotte Mano, Thank you mum, © Charlotte Mano.
Charlotte Mano, Thank you mum, © Charlotte Mano.

Extrait du communiqué de presse :



Conseillère artistique du Prix HSBC pour la Photographie 2020 : Fannie Escoulen, commissaire d’exposition indĂ©pendante




« Thank you mum »

« Thank you mum » est d’abord un travail de résistance qui se déploie au travers d’images, de vidéos et d’installations. Je photographie ma mère depuis qu’elle est atteinte d’une maladie incurable (un an et demi). Que faire lorsque l’on se retrouve face à un destin que l’on sait déjà sombre ? Lorsque le compte à rebours a commencé, que me reste-t-il avec celle qui compte le plus pour moi ?

Isolée avec ma mère dans la campagne française, j’ai d’abord tenté d’exprimer une relation mère-fille, une expression qui s’est transformée au fil des jours en un hommage pudique et poétique à ma propre mère. Ce travail difficile, mais salvateur, évolue et s’emplit chaque jour d’expériences du quotidien.

On ne peut nier une atmosphère étrange, presque ésotérique et de l’ordre du rituel, comme si je cherchais par tous les moyens à conjurer le mauvais sort, à utiliser tous les moyens de sauvegarde et d’enregistrement pour suspendre le temps et garder ma mère auprès de moi. Alejandro Castellote emploie une phrase très juste lorsqu’on regarde l’ensemble de la série : « she asks for a miracle ».

C’est la chose la plus significative que j’ai pu réaliser en tant que photographe ; je sais déjà que les morceaux d’intimité que vous voyez ici formeront au fil des années l’édifice de ma vie.

Charlotte Mano





“Ébranlée par la maladie de sa mère, dont l’échappée semble peu probable, Charlotte Mano n’envisage qu’une seule issue : « Maman, on va faire des images de tout ça. »

Comme un subterfuge, et devant le combat qui s’annonce, elle tente par la création d’images d’un tout nouvel ordre d’affronter la cruelle échéance et emmène progressivement sa mère dans un jeu de rôles au sein duquel chacune trouvera peu à peu sa place. Dans un face-à-face des plus troublants, les petits rituels, les mises en scène du quotidien feront partie du chemin à parcourir pour exorciser la douleur. Tel un marabout, Charlotte Mano construit des petits théâtres avec des bouts de ficelle, et concocte un univers fantasmagorique, tout droit sorti du jardin de l’enfance. Elle imagine alors, dans une ode à la nature qui la protège et dans laquelle elle se construit chaque jour, des tableaux symboliques, à la vertu réparatrice.

[…] ”

Fannie Escoulen, Conseillère artistique du Prix HSBC pour la Photographie 2020


Charlotte Mano, Thank you mum, © Charlotte Mano.
Charlotte Mano, Thank you mum, © Charlotte Mano.
Charlotte Mano, Thank you mum, © Charlotte Mano.
Charlotte Mano, Thank you mum, © Charlotte Mano.

Biographie – Charlotte Mano


Française. Née en 1990. Vit et travaille à Paris.


Après un double cursus de Lettres modernes et de Communication Culturelle, Charlotte intègre l’école des Gobelins où elle sort dans les majors de sa promotion.


Son travail photographique, s’il se déploie en apparence autour de plusieurs thématiques (le corps, l’espace, l’obscurité), ne cesse de questionner l’image : son pouvoir de représentation et de transparence, mais aussi ses propres limites. On y retrouve des souvenirs, des personnages, des paysages, des sensations, le tout traduit dans une atmosphère édulcorée, contemplative et un brin nostalgique.


Ses influences sont variées : de la littérature fantastique du XIXème siècle à la peinture symboliste et surréaliste chinoise contemporaine, en passant par des artistes plasticiens comme Oscar Muñoz. Ce qui est frappant dans l’ensemble de ses travaux, c’est cette vision prometteuse et singulière de la photographie qu’elle ne cesse d’explorer et d’interroger, avec un souci d’invention permanent. Dans l’ensemble de son parcours, Charlotte ne cesse d’expérimenter par tous les moyens, elle défie l’image et ses formes afin de les rendre sensuelles et troublantes.


Charlotte Mano, Thank you mum, © Charlotte Mano.
Charlotte Mano, Thank you mum, © Charlotte Mano.

Le Prix HSBC pour la photographie

Depuis 25 ans, le Prix HSBC pour la Photographie a pour mission d’aider et de promouvoir de façon durable la génération émergente de la photographie.

Un concours annuel est ouvert de septembre à novembre à tout photographe professionnel n’ayant jamais édité de monographie, sans limite d’âge ni de critère de nationalité.

Chaque année, un Conseiller artistique désigné pour apporter un nouveau regard présélectionne une dizaine de candidats. Il présente alors ses choix au Comité exécutif, qui élit les deux lauréats.

Accompagnement des deux artistes :

• Publication de la première monographie de chaque artiste aux Éditions Xavier Barral ;

• Création et organisation de l’exposition itinérante de leurs oeuvres dans quatre lieux culturels en France et/ou à l’étranger ;

• Aide à la production de nouvelles oeuvres présentées lors de la dernière étape de l’itinérance ;

• Acquisition par HSBC France de six oeuvres par lauréat pour son fonds photographique.

Les expositions :
Paris – Galerie Esther Woerdehoff – du 3 septembre au 10 octobre 2020
Metz – Cité musicale Metz – Galerie d’Exposition de l’Arsenal – du 21 novembre 2020 au 3 janvier 2021