Partage

“Paysages & Transfiguration“

photographies de Philippe Ciaparra

k Ă©diteur Paris

Philippe Ciaparra
k Ă©diteur Paris

PODCAST -  Interview de Philippe Ciaparra, enregistrement réalisé par téléphone, par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 22 mai 2020, durée 13’14. © FranceFineArt. (photo © Rina Sherman)

PODCAST –  Interview de Philippe Ciaparra,

enregistrement réalisé par téléphone, par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 22 mai 2020, durée 13’14. © FranceFineArt.
(photo © Rina Sherman)


Couverture Paysages & Transfiguration de Philippe Ciaparra chez k éditeur. © Philippe Ciaparra, © k éditeur.
Couverture Paysages & Transfiguration de Philippe Ciaparra chez k éditeur. © Philippe Ciaparra, © k éditeur.
Philippe Ciaparra, Rhyolite, Nevada, Etats-Unis, Automne 2014. © Philippe Ciaparra.
Philippe Ciaparra, Rhyolite, Nevada, Etats-Unis, Automne 2014. © Philippe Ciaparra.
Philippe Ciaparra, Grand Canyon, Arizona, Etats-Unis, Hiver 2017. © Philippe Ciaparra.
Philippe Ciaparra, Grand Canyon, Arizona, Etats-Unis, Hiver 2017. © Philippe Ciaparra.
Philippe Ciaparra, Tuktoyaktuk, Territoires du Nord-Ouest, Canada, Hiver 2017.© Philippe Ciaparra.
Philippe Ciaparra, Tuktoyaktuk, Territoires du Nord-Ouest, Canada, Hiver 2017.© Philippe Ciaparra.

Extrait du communiqué de presse

« Parce qu’il m’arrivait, encore enfant, de regarder durant de longs moments le ciel nocturne, mes premières photographies réalisées en pose longue, étaient faites d’étoiles. Cela faisait des cercles blancs dans un ciel noir. Dans ces dessins célestes, je pressentais, à travers mon esprit vierge d’influences mais traversé d’éclats multiples et dissonants, toute la complexité des représentations auxquelles je serai confronté des années plus tard. Ainsi étaient mes nuits durant ces temps suspendus. »
Philippe Ciaparra, novembre 2019

Après 10 ans d’études d’orgue avec Louis Tortora à Marseille, au cours duquel il remporte plusieurs prix, Philippe Ciaparra se consacre entièrement à la photographie qu’il pratique depuis son enfance.

En 1995, il s’installe à Paris où il travaille depuis comme photographe de mode et de portrait. Dans le cadre de son travail personnel, il se concentre sur les paysages crépusculaires en noir et blanc, issus de voyages à travers l’Europe, les États-Unis et le Canada sur une période de dix ans. Philippe Ciaparra explore, sans doute selon une forme autobiographique, son univers intérieur et s’interroge sur ses pensées en relation avec une certaine idée du paysage.

« Paysages & Transfiguration », un livre au format 30 x 30 cm, 96 pages regroupant cinquante photographies en trichromie sur papier Munken Lynx non couché, couverture tissu vert empire avec incrustation d’image.

Il a été tiré de cette édition 10 exemplaires sous coffrets accompagnés d’un tirage aux sels de palladium sur papier Arche Platine selon le procédé par développement réalisé par l’auteur, numéroté et signé.