Partage


“Amour“

photographies de Claudine Doury

aux Éditions Chose Commune

Claudine Doury.com


chosecommune.com/fr/book/amour_claudine-doury/

Portrait de Claudine Doury, © FranceFineArt

PODCAST –  Interview de Claudine Doury,

par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 28 novembre 2019, durée 23’26. © FranceFineArt.

son à insérer (click sur remplacer et changer à partir d’un url)

Couverture de Amour de Claudine Doury, aux Éditions Chose Commune. © Claudine Doury, Courtesy In Camera / Chose Commune.
Couverture de Amour de Claudine Doury, aux Éditions Chose Commune. © Claudine Doury, Courtesy In Camera / Chose Commune.
Claudine Doury, Le Tambour oultche, Boulava, 1997. © Claudine Doury, Courtesy In Camera / Chose Commune.
Claudine Doury, Le Tambour oultche, Boulava, 1997. © Claudine Doury, Courtesy In Camera / Chose Commune.
Claudine Doury, Le Meteor, Komsomolsk-sur-l’Amour, 2018. © Claudine Doury, Courtesy In Camera / Chose Commune.
Claudine Doury, Le Meteor, Komsomolsk-sur-l’Amour, 2018. © Claudine Doury, Courtesy In Camera / Chose Commune.
Claudine Doury, Le Papillon bleu, Nergen, 2018. © Claudine Doury, Courtesy In Camera / Chose Commune.
Claudine Doury, Le Papillon bleu, Nergen, 2018. © Claudine Doury, Courtesy In Camera / Chose Commune.

extrait du communiqué de presse :

Récit d’une quête menée par Claudine Doury sur presque trente ans, Amour se déploie sous la forme d’un journal où se mêlent plusieurs époques. Le voyage de la photographe, entamé en 1991 sur les rives du fleuve russe, se poursuit en 1997 puis en 2018 : les générations s’y succèdent, les abords du fleuve s’y transforment et les traditions des descendants des Sibériens s’étiolent.


Au cours de cette « odyssée », les liens patiemment tissés par Claudine Doury avec les familles et les paysages des rives du fleuve se fixent en images récurrentes à l’intemporalité troublante. En rassemblant ses photographies en noir et blanc et en couleur, mêlées à des images d’archives, cet ouvrage révèle le rapport profondément intime et sensitif de la photographe à un territoire et son histoire.

« Tout ce qu’ils savent, c’est qu’en hiver on voit des gens montés sur des rennes, originaires du grand nord qui font provision de blé, mais qui sont ces hommes et d’où ils viennent, les vieillards eux-mêmes l’ignorent. » 
Anton TchekhovL’Amour est une région bien intéressante, Ed. Cent pages, 1989